Le livre qui fait du bien (35) : "Et elle me parla d’un érable, du sourire de l’eau et de l’éternité" d’Antoine Paje

LIVRES
DirectLCI
DECOUVERTE - Roman, témoignage, essai... Chaque semaine, retrouvez le choix "feel good" de Christophe Mangelle, fondateur et rédacteur en chef du site culturel "La Fringale Culturelle". Aujourd'hui : le délicieux et apaisant roman d’Antoine Paje "Et elle me parla d’un érable, du sourire de l’eau et de l’éternité".

► C’est qui ?
Antoine Paje est une nouvelle plume et un auteur très mystérieux. Peu d’information filtre à son sujet hormis quelques éléments communiqués au compte-gouttes par sa maison d’édition. On peut donc juste vous dire qu’il est né en septembre 1971 à Paris. Diplômé de l’ENSIA, devenue AgroParisTech, il a été longtemps gérant de société. Rien de plus à dire. Sauf que ses premiers pas dans l’édition sont atypiques puisqu’il est directement publié en format poche aux éditions Pocket. Plus de 50 000 exemplaires de son premier roman, Et il me parla de cerisiers, de poussières et d’une montagne... sont vendus en 2014. Novembre 2015 : Antoine Paje publie son deuxième roman Et elle me parla d’un érable, du sourire de l’eau et de l’éternité, cette fois-ci en grand format. 

► Ça parle de quoi ?
Âgé de presque 26 ans, Alexandre Khraunos (un clin d’œil à Khronos ou Chronos, Dieu du temps et de la destinée) est beau garçon, a un bon job et habite un quartier agréable de Paris. Il fait la rencontre de sa voisine de palier, une vieille dame pour qui il porte une affection sincère. De jolis moments autour de délicieux repas sont un jour interrompus brutalement par le décès de cette dernière. Et là, comme le dit Alphonse de Lamartine, un seul être nous manque, et tout est dépeuplé. À ce moment-là de l’histoire, Alexandre Khraunos constate le désert affectif dans lequel il erre. Pour changer le cours des choses, il reprend contact avec un ami d’enfance,Guillaume, voyage aux Etats-Unis, avec la sagesse d’être à l’écoute des précieuses minutes qui donnent du sens à son existence.

► Pourquoi on aime ?
Ce deuxième roman est à la fois une fiction et un livre de développement personnel. Même si l’histoire est plaisante, elle est aussi un moyen pour Antoine Paje de nous parler du temps qui passe, que nous n’employons pas toujours à bon escient. L’attention portée au temps et à nos choix qui en découlent est pour l’auteur le fruit de notre destinée. Antoine Paje nous fait une piqûre de rappel sur le sens de l'existence. Avec bien plus d’attention et d’investissement de notre part, tout redevient possible, même le bonheur. Après lecture de Et elle me parla d’un érable, du sourire de l’eau et de l’éternité, vous aurez envie de prendre en main votre destin pour une vie encore plus belle. Rafraîchissant et apaisant.

>> Et elle me parla d’un érable, du sourire de l’eau et de l’éternité, de Antoine Paje, Fleuve Editions. 304 pages. 18,50 euros. 

A LIRE AUSSI
>>
Le livre qui fait du bien (34) : La mort est une femme comme les autres
 

Lire et commenter