Le prix Renaudot 2017 attribué à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele"

DirectLCI
PRIX LITTÉRAIRE - "La disparition de Josef Mengele", paru chez Grasset, raconte la fin de vie en Amérique du Sud de l'ancien médecin bourreau nazi.

Ils étaient cinq finalistes. C'est finalement Olivier Guez qui a remporté le prix Renaudot 2017 avec son livre La disparition de Josef Mengele (ed. Grasset). Repartent donc bredouilles l'écrivain marocain Mahi Binebine (Le fou du roi, Stock), le primo-romancier David Lopez (Fief, Seuil), Patricia Reznikov (Le songe du photographe, Albin Michel) et Anne-Sophie Stefanini (Nos années rouges, Gallimard).

En vidéo

VIDÉO - Que rapporte un prix littéraire ?

La disparition de Josef Mengele est un roman qui retrace la vie de l'ancien médecin tortionnaire d'Auschwitz à partir de 1949, quand il arrive en Argentine et durant les trente années pendant lesquelles il va échapper à la traque à travers l'Amérique du Sud.  Pour parler du docteur Mengele, un "sale type", connu pour ses expériences sur les jumeaux qu'il sélectionnait sur la rampe des chambres à gaz, "il n'était pas question de faire de la métaphore", confiait récemment à l'AFP Olivier Guez. Trois ans d'écriture et de recherches, notamment au Brésil - où l'écrivain a retrouvé la ferme où Mengele s'était terré -, ont été nécessaires pour aboutir au roman. "Ça a été compliqué de cohabiter avec Mengele. Mais à un moment il faut monter sur le 

ring. L'affronter", avait-il déclaré à l'AFP.


L'annonce a été faite ce lundi 6 novembre par Frédéric Beigbeder, président du jury cette année, dans la foulée du prix Goncourt

Plus d'articles

Sur le même sujet