Le prix Renaudot 2017 attribué à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele"

Le prix Renaudot 2017 attribué à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele"
LIVRES

PRIX LITTÉRAIRE - "La disparition de Josef Mengele", paru chez Grasset, raconte la fin de vie en Amérique du Sud de l'ancien médecin bourreau nazi.

Ils étaient cinq finalistes. C'est finalement Olivier Guez qui a remporté le prix Renaudot 2017 avec son livre La disparition de Josef Mengele (ed. Grasset). Repartent donc bredouilles l'écrivain marocain Mahi Binebine (Le fou du roi, Stock), le primo-romancier David Lopez (Fief, Seuil), Patricia Reznikov (Le songe du photographe, Albin Michel) et Anne-Sophie Stefanini (Nos années rouges, Gallimard).

En vidéo

VIDÉO - Que rapporte un prix littéraire ?

La disparition de Josef Mengele est un roman qui retrace la vie de l'ancien médecin tortionnaire d'Auschwitz à partir de 1949, quand il arrive en Argentine et durant les trente années pendant lesquelles il va échapper à la traque à travers l'Amérique du Sud.  Pour parler du docteur Mengele, un "sale type", connu pour ses expériences sur les jumeaux qu'il sélectionnait sur la rampe des chambres à gaz, "il n'était pas question de faire de la métaphore", confiait récemment à l'AFP Olivier Guez. Trois ans d'écriture et de recherches, notamment au Brésil - où l'écrivain a retrouvé la ferme où Mengele s'était terré -, ont été nécessaires pour aboutir au roman. "Ça a été compliqué de cohabiter avec Mengele. Mais à un moment il faut monter sur le 

ring. L'affronter", avait-il déclaré à l'AFP.

L'annonce a été faite ce lundi 6 novembre par Frédéric Beigbeder, président du jury cette année, dans la foulée du prix Goncourt

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent