Le voyage vers le bonheur de Rachel Joyce

Le voyage vers le bonheur de Rachel Joyce

Chaque jour, nous vous présentons un roman parmi les 646 nouveautés. Avec une forte majorité de nouvelles têtes.

Lire les 646 romans de la rentrée littéraire, pourquoi pas ? Mais il y a tant de films à voir, d’expos à visiter et de séries à suivre que Metro vous allège la tâche. Aujourd’hui : La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi... de Rachel Joyce.

Qui est Rachel Joyce ?
Une Anglaise qui écrit depuis vingt ans des scénarios pour la radio, le théâtre et la télévision britannique. L’histoire d’Harold Fry a d’abord été un feuilleton radiophonique diffusé sur la BBC. Rachel Joyce l’a ensuite remanié pour en faire son premier roman, salué par la critique outre-Manche.

D’accord, et de quoi ça parle ?
Dans le sud de l’Angleterre, Harold Fry coule une retraite paisibe et solitaire en compagnie de sa femme. La lettre d’une ancienne collègue atteinte d’un cancer va venir bouleverser son quotidien. Alors que Quennie est hospitalisée à 700 kilomètres de chez lui, Harold décide de partir à pied lui rendre visite. Un voyage expiatoire qui lui permettra de faire de belles rencontres et de revivre les moments clés de sa vie.

Et alors, c’est bien ?
Malgré tous les malheurs des personnages, ce livre se veut résolument positif. Rachel Joyce nous invite à déposer sur le côté du chemin nos erreurs passées pour apprécier le présent et l’amour de nos proches. Ça peut paraître fleur bleue, mais c’est réconfortant.§j.K.

La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi... de Rachel Joyce, XO éditions, 364 pages, 19,90 €.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

Présidentielle 2022 : voici les sept candidats de gauche à la Primaire populaire

EN DIRECT - Pass vaccinal : le texte voté au Sénat, vers l'adoption définitive ce dimanche

Covid à l'école : "Nous avons peut-être commis des erreurs", reconnaît Jean Castex

"Je remplis l'attestation en disant qu'il est négatif et basta" : ces parents qui ne font plus tester leurs enfants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.