Lena Dunham : la star de "Girls" n'a pas peur de se mettre à nu

LIVRES

CONFESSIONS – La comédienne et réalisatrice de "Girls" publie ses mémoires. A tout juste 28 ans, la jeune femme se livre sans filtre : angoisses, troubles compulsifs, sexualité, tout y passe. La preuve avec les premiers extraits de "Not That Kind of Girl" publiés dans "The New Yorker".

Lena Dunham avait tout pour finir dans un hôpital psychiatrique. Mais la télé l'a sauvée. C'est en substance ce que l'on apprend dans Not That Kind of Girl : A Young Woman Tells You What She's Learned, le premier livre de la réalisatrice et comédienne de Girls . L'ouvrage qui sortira le 30 septembre prochain aux Etats-Unis et le 9 octobre en France aux éditions Belfond (Not That Kind of Girl : Antiguide à l'usage des filles d'aujourd'hui) est attendu de pied ferme par les fans de celle que beaucoup considèrent comme l'alter ego féminin de Woody Allen.

Des angoisses à gogo

Car Lena Dunham est une grande névrosée. Et cela, depuis sa plus tendre enfance. "J'ai 8 ans et j'ai peur de tout, explique la demoiselle dans son livre. La liste des choses qui me tiennent éveillée la nuit inclut, mais n'est pas limité, à l'appendicite, la fièvre typhoïde, la lèpre, la viande, les aliments impurs je n'ai pas vu sortir de leur emballage, les aliments ma mère n'a pas goûtés la première de sorte que si nous mourons, nous mourons ensemble, les sans-abri, des maux de tête, les viols, les enlèvements, le lait, le métro, le sommeil ", poursuit-t-elle avec une grande franchise.

La comédienne qui n'a pas peur de se mettre à poil dans Girls, la série de HBO qui raconte le quotidien d'une jeune new-yorkaise rongée par ses TOC, n'hésite pas non plus à raconter ses sessions avec sa psy, qu'elle peut joindre à n'importe quel moment. "Je l'ai appelée quand j'étais à la plage, en voiture, accroupie derrière une benne à ordures, dans le parking de mon collège, et même de ma chambre à dix pâtés de maisons de son bureau, quand je n'avais pas l'énergie d'aller m'allonger sur son canapé", écrit Dunham. "De l'Europe, du Japon et d'Israël. Je lui ai parlé alors que des types dormaient à mes côtés. Le son de sa voix m'a toujours calmée."

Que ce soit sur le petit écran, ou maintenant dans son livre, Lena Dunham se dévoile sans complexe. Et le public semble apprécier puisque Girls a été renouvelée pour une quatrième saison prévue pour 2015 sur HBO.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter