Les adultes attendus au Salon du livre jeunesse à la place des enfants

Les adultes attendus au Salon du livre jeunesse à la place des enfants

LIVRES
DirectLCI
SORTIR - Le Salon du livre et de la presse jeunesse a ouvert ses portes ce mercredi matin à Montreuil. Mais à cause de l'état d'urgence, les groupes scolaires ne pourront pas s'y rendre. Les organisateurs ont appelé les parents à venir à la place des enfants.

Privés de sortie. Le Salon du livre et de la presse jeunesse a débuté ce mercredi matin à Montreuil. Mais cette 31e édition, qui se tient jusqu'au 7 décembre, devrait être plus calme que les précédentes. En cause : l'état d'urgence décrété à la suite des attentats du 13 novembre et l'interdiction faite aux groupes scolaires de sortir en Ile-de-France.

Les organisateurs ont donc demandé aux adultes de "devenir les ambassadeurs des élèves qui ne pourront pas être là, de venir au salon leur choisir et acheter des livres, les leur faire dédicacer, rencontrer les auteurs présents". Les familles sont toutefois attendues le week-end prochain tandis que le dernier jour, traditionnellement réservé aux professionnels, sera accessible à tous. Pour attirer les visiteurs, le Salon a également décidé d'ouvrir ses portes gratuitement ce mercredi. Du côté des éditeurs, quatre d'entre eux – Larousse, Naïve, XO et Univers Poche – ont préféré déclarer forfait.

Alice aux pays des merveilles, invitée d'honneur

Sur place, petits et grands sont invités cette année à passer de l'autre côté du miroir et à explorer un monde imaginaire ''pour de vrai et pour de faux''. Cette thématique se matérialise notamment avec une exposition consacrée à Alice aux pays des merveilles, le conte de Lewis Carroll qui fête son 150e anniversaire et n'en finit plus d'inspirer les illustrateurs.

Au programme également : les traditionnelles séances de dédicaces, de lectures, de récitals et des battles de critiques littéraires durant lesquels les jeunes lecteurs sont invités à venir défendre sur scène pendant trois minutes un livre qu'ils ont aimé. Vu la bonne santé de l'édition jeunesse, nul doute que ces battles seront animés.

A LIRE AUSSI >> "Eux, c'est nous" un livre pour enfants sur les réfugiés

Lire et commenter