Nos 4 coups de cœur de la rentrée littéraire 2017

Nos 4 coups de cœur de la rentrée littéraire 2017

DirectLCI
SUBJECTIF - Avec 581 romans, la rentrée littéraire s'annonce chargée. Que vaut le cru 2017 ? Lesquels sortiront du lot ? Afin de faire votre sélection, nous avons demandé les coups de cœur de Baptiste Liger, rédacteur en chef du magazine "Lire" et François Cau, journaliste au magazine "Vice". Et ledit cru s'annonce bon...

Les amoureux de littérature sont aux anges. Parmi les nouveaux romans programmés à la rentrée 2017, les nouveaux Erik Orsenna, Marie Darrieussecq, Jean-Philippe Toussaint, Sorj Chalandon, Eric Reinhardt, Kamel Daoud, Chantal Thomas, Eric-Emmanuel Schmitt et Philippe Besson s'avèrent particulièrement attendus. On peut également citer Philippe Jaenada, Alice Zeniter, Morgan Sportès, Lola Lafon, Michel Le Bris, Patrick Deville ou encore le prometteur Joël Baqué. 


Parmi cette pléthore de noms, nous avons sélectionné quatre romans qui, selon nous, sortent du tout-venant et risquent de faire couler beaucoup d'encre dans les semaines à venir. 

Alan Moore, Amélie Nothomb, Ali Zamir et Erwan Lahrer en coups de coeur

JÉRUSALEM d'Alan Moore (aux éditions Inculte)


Qui est-ce ? Scénariste de bande dessinée et écrivain (Watchmen, V pour Vendetta et From Hell). Ses influences très diverses comptent des auteurs comme William S. Burroughs, Thomas Pynchon, Iain Sinclair, Michael Moorcock et H.P. Lovecraft. Anarchiste, il se présente par ailleurs comme un magicien et un adorateur de Glycon, une divinité-serpent romaine.


De quoi parle son livre ? Jerusalem explore le quartier de Northampton, où Alan Moore a grandi, mêlant des histoires de familles à des moments historiques.


L'avis de François Cau (Vice) : "Un roman monstrueux qui renvoie les petits adeptes mondains à leur bac à sable ; une traduction remarquable de Claro ; le meilleur des deux mondes dans un jeu de miroir incessant qui joue avec le temps, la mort, le libre-arbitre, la fiction, bref, toutes les thématiques essentielles de notre humanité. Sa lecture est un marathon qui vous comble et laisse un immense vide une fois terminée."

MON ÉTINCELLE de Ali Zamir (Le Tripode)


Qui est-ce ? Écrivain et chercheur comorien. Il a  remporté en 2016 le Prix Senghor pour son roman Anguille sous roche paru en septembre 2016 aux éditions du Tripode.


De quoi parle son livre ? Étincelle est une jeune fille qui se retrouve à bord d’un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol, et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, elle va se remémorer certaines des histoires que lui contait sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner naissance.

Mon Étincelle remet en scène l’éternel jeu de l’amour et du hasard qui unit les amants.


L'avis de Baptiste Liger (Lire) : "Ici, tout n'est que beauté littéraire. Tous ces contes entremêlés conjuguent en effet parfaitement humour et émotion, dans une langue sidérante d'inventivité. Étincelant, forcément."

FRAPPE-TOI LE COEUR d'Amélie Nothomb (Albin Michel)


Qui est-ce ? Amélie Nothomb est née à Kobé en 1967. Dès son premier roman Hygiène de l’assassin paru en 1992, elle s’est imposée comme une écrivaine singulière. En 1999, elle obtient avec Stupeur et tremblements le Grand Prix de l’Académie française. Frappe-toi le cœur est son 26ème roman.


De quoi parle son livre ? ""Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie", disait Alfred de Musset. Diane est une petite fille très aimée par son entourage : elle est belle, intelligente et sage. Une seule personne ne parvient pas à faire corps avec les autres : la mère de Diane, Marie. Une jalousie tenace envers sa propre fille la pousse à se comporter avec froideur et indifférence avec elle. 


L'avis de Baptiste Liger (Lire) : "On aime ou pas l'oeuvre d'Amélie Nothomb. Mais, excellente surprise, le cru 2017 se révèle une indéniable réussite, à la narration violemment elliptique et au style épuré. Un bref roman cruel et poignant. Chapeau bas."

LE LIVRE QUE JE NE VOULAIS PAS ÉCRIRE de Erwan Lahrer (Quidam éditeur)


Qui est-ce ? "Je suis romancier. J’invente des histoires. Des intrigues. Des personnages. Et, j’espère, une langue. Pour dire et questionner le monde, l’humain. Il m’est arrivé une mésaventure, devenue une tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment ; donc lui aussi."


De quoi parle son livre ? Un témoignage littéraire sur l'attentat du Bataclan en novembre 2015. L'écrivain, blessé pendant les événements, évoque l'absurdité, le bouleversement, la violence et l'émotion provoqués par les assassinats terroristes.


L'avis de Baptiste Liger (Lire) : "On avait peur et à vrai dire, on n'avait pas envie de l'ouvrir. Le livre que je ne voulais pas écrire" repose sur une idée formidable : celle d'ouvrir le "je". Cette oeuvre hybride rappelle ainsi qu'un moment d'Histoire est une affaire de nous, de combinaisons de ressentis en direct, à l'image des commentaires inquiets sur une page Facebook pour avoir des nouvelles. Et ce Livre, on le like, on le surlike". 

Pour la rentrée littéraire, les lecteurs (et les jurys des grands prix littéraires d'automne) pourront faire leur choix parmi 581 romans et recueils de nouvelles. 


Ces 581 ouvrages parmi lesquels sans doute le prochain prix Goncourt sortiront entre la mi-août et la fin octobre.

Plus d'articles

Sur le même sujet