Lorànt Deutsch raconte son terrible accident : "Je suis miraculeusement debout"

Lorànt Deutsch raconte son terrible accident : "Je suis miraculeusement debout"

LIVRES
DirectLCI
CHANCEUX – Dans la nuit du 24 au 25 novembre, l'acteur et écrivain Lorànt Deutsch était victime d'un grave accident de scooter dans les rues de Paris. Pour la première fois depuis qu'il est rentré chez lui, l'auteur de "Métronome" s'est confié à RTL.

"J'aime tellement les rues de Paris que je les ai embrassées d'un peu trop près". Lorànt Deutsch a flirté avec la mort, mais il n'a rien perdu de son sens de la formule... et de sa joie de vivre. Dans une interview exclusive accordée au téléphone à Marc-Olivier Fogiel, pour RTL , le comédien et écrivain français évoque l'accident dont il a été victime, dans la nuit du 24 au 25 novembre, dans les rues de Paris, alors qu'il rentrait chez lui en scooter. Une chose est sûre, il n'a pas été victime d'un acte de sabotage, comme la rumeur l'a prétendu sur le net. "Rien de tout ça, je me suis fait ça tout seul comme un grand".

EN SAVOIR + >>  Lorànt Deutsch victime d'un terrible accident

"J'ai pris mon guidon dans le ventre"

"Il pleuvait, je ne voyais pas grand-chose, et c'était un chemin que je connaissais par cœur. C'est généralement dans ces cas-là qu'arrive ce que vous n'attendiez pas", explique-t-il. "J'ai percuté les 'petites banquettes' entre les bus et les voies de circulation et je ne l'ai pas vu venir. Ma femme, qui était derrière, a vu que j'allais manger cette "petite banquette", donc elle s'est préparée à l'accident et, heureusement, elle n'a rien eu. Mais moi je n'ai rien vu venir, je me suis retrouvé sur le sol et surtout, j'ai pris mon guidon dans le ventre et c'est lui qui a occasionné les plus lourdes plaies et ça m'a fracassé les côtes, la clavicule et le poumon".

Plus de peur que de mal, heureusement. L'auteur de Métronome avoue même qu'il n'a pas réalisé la gravité de la situation. "Vous savez, quand vous avez un accident, vous ne vous rendez pas compte", dit-il. "J'ai heureusement tout de suite été pris en charge et j'ai passé deux jours à l'hôpital, shooté à la morphine donc je ne comprenais pas trop ce qui m'arrivait et là je suis miraculeusement debout, je me sens déjà bien, je trépigne, je compte les heures avant de pouvoir sortir de chez moi. Ça fait 8 jours que je suis immobilisé chez moi, c'est un record. J'ai hâte d'en sortir !"

Lire et commenter