Natoo : "La presse féminine s’adresse aux femmes et pourtant elle ne les représente pas"

Natoo : "La presse féminine s’adresse aux femmes et pourtant elle ne les représente pas"

LIVRES
DirectLCI
PHÉNOMÈNE – Comme EnjoyPhoenix, Natoo s'est d'abord faite remarquer sur Youtube avant d'attirer l'attention du monde de l'édition. Comme sa jeune confrère, cette ancienne gardien de la paix publie un livre, "Icônne", parodie corrosive des magazines féminins qui s'est déjà écoulée à plus de 100 000 exemplaires. metronews est allé à sa rencontre.

Avant d’être Youtubeuse, vous avez travaillé dans la police. Quel souvenir gardez-vous de cette expérience ?
J’ai été gardien de la paix pendant cinq ans. Aujourd’hui que je n’exerce plus ce métier, j’ai l’impression qu’il s’agit d’une autre vie. Ce n’était pas pour moi. C’est un boulot très difficile qui côtoie la part sombre de notre société. C’est sûrement pour cela que j’ai commencé mes vidéos sur internet, pour apporter un peu de légèreté dans ma vie. 

Comment passe-t-on de la police aux vidéos sur Youtube ?
On passe de l’un à l’autre très facilement quand on sait qu’on ne travaillera pas dans la police toute sa vie. Je suis très heureuse de ce choix aujourd’hui. Comme les fonctionnaires de police ont un devoir de réserve, je devais informer ma hiérarchie de ma nouvelle activité. Ce qui est drôle, c’est la tête qu’ils ont dû faire quand ils ont découvert mes vidéos sur ma chaîne Youtube. 

"Ma chienne Kitty a suivi 7 ans de Cours Florent"

Justement, d'où vient cette envie de faire des vidéos humoristiques, notamment avec votre petite chienne ?
J’ai toujours aimé faire rire mes amis. Avec Youtube, je me suis lancée dans le grand bain en m’exposant aux commentaires. C’est beaucoup plus excitant de partager sa vidéo que de la laisser sur son ordinateur. Ma chienne, Kitty, est dans mes vidéos car elle adore jouer la comédie. C’est normal puisqu’elle a suivi 7 ans de cours Florent.

Comment est né Icônne, qui se présente comme une parodie des magazines féminins ? 
C’est la maison d’édition qui m’a contactée en me laissant carte blanche sur le projet. En travaillant chez moi sur un concept avec mon éditeur, notre regard s’est porté sur un magazine féminin qui traînait sur ma table basse. Un déclic immédiat. C’est comme ça que nous avons décidé de faire une parodie. J’ai acheté une vingtaine de magazines féminins et je me suis inspirée des thèmes les plus récurrents. Je me suis aussi amusée à détourner les publicités des grandes marques.

A LIRE AUSSI >> Qui est EnjoyPhoenix, la Youtubeuse star des ados ?

Au-delà du divertissement, vous exprimez une critique de cette presse. Quel est votre message ?
Depuis toujours les mêmes stéréotypes de beauté sont publiés dans les pages de ces revues. La presse féminine s’adresse aux femmes et pourtant elle ne les représente pas. Financé par la publicité, elle ne donne jamais d’avis honnête sur les produits de beauté. C’était drôle de tourner tout ça en dérision. 

Le livre s'est déjà vendu à 100 000 exemplaires. Comment vivez-vous ce succès ? 
Je le vis très bien. Rien n’a changé dans ma vie hormis le fait de répondre aux interviews et d’être invitée sur les plateaux TV. Ma chienne, Kitty continue de déféquer sur le carrelage de ma cuisine, ce qui me permet de ne pas prendre la grosse tête quand je ramasse du caca. (rires)

>> Icônne, de Natoo. Ed. Michel Lafon, 128 p., 13,95 €
 

Lire et commenter