On a cuisiné Fabien Yoon, le Français devenu un phénomène de la télé coréenne

LIVRES
MIAM – Acteur de séries, animateur d’émissions culinaires et musicales, le Français Fabien Yoon est une véritable star en Corée. De passage à Paris, nous l’avons rencontré à l’occasion de la sortie de son très beau livre "La cuisine coréenne de Fabien Yoon" (éditions du Chêne).

LCI : Vous vivez depuis 2008 en Corée du Sud. Pouvez-vous nous raconter votre parcours là-bas ?

Fabien Yoon : J’ai d’abord étudié la langue à l’université de Séoul avant d’intégrer une troupe de théâtre, avec laquelle j’ai joué une première pièce. J’ai ensuite enchaîné les rôles jusqu’à ce qu’un producteur me repère. Il m’a fait passer un casting pour un drama, puis j’ai enchaîné avec de nombreuses séries et quelques films. J’ai également animé plusieurs programmes consacrées à la K-pop, la pop coréenne, et à la cuisine. Là, je viens de commencer le tournage d’une nouvelle émission hebdomadaire consacrée à la cuisine des différentes régions de Corée.

LCI : Et la téléréalité ?

Fabien Yoon : J’ai eu beaucoup de propositions, même en France ! Mais cela ne me convient pas. Je n’ai pas soif de notoriété et ce n’est pas compatible avec mes activités. Par contre, j’adorerais participer à des jeux comme "Koh Lanta" ou "Fort Boyard".

LCI : En quoi le fait d’être français vous a-t-il servi ?

Fabien Yoon : Les Français jouissent d’une bonne réputation. Pour eux, la France représente le luxe, la bonne nourriture, l’art de vivre. Les Coréens étaient également intrigués par ce Français qui parle leur langue et pratique le Taekwondo depuis l’âge de 5 ans.

LCI : Appréciez-vous de retrouver un certain anonymat en rentrant en France ?

Fabien Yoon : Oui. J’aime bien pouvoir prendre le métro. Mais finalement, en Corée, grâce à un documentaire, le public a pu se rendre compte que je suis une personne comme les autres, que j’ai le même quotidien. Ça a calmé la curiosité.

En vidéo

Fabien Yoon en pleine action sur la télévision coréenne

LCI : Comment en êtes-vous arrivé à ce livre de cuisine coréenne ?

Fabien Yoon : En vivant seul, j’ai dû me mettre à la cuisine et j’ai commencé à publier des recettes sur un blog pour les partager avec mes proches. Je me suis aperçu qu’il y avait très peu de livres sur la cuisine coréenne. Je me suis donc rapproché des éditions du Chêne, qui ont accepté ce projet.

LCI : Quelle est la spécificité de la gastronomie coréenne ?

Fabien Yoon : Elle est très diverse avec beaucoup de fruits de mer et de poissons. C’est une cuisine considérée comme saine, qui ne fait pas grossir. Il y a très peu d’huile. Le soja est utilisé pour donner du goût à la place du sel. Les feuilles d’algue, que l’on retrouve dans de nombreux plats, sont également très bonnes pour la santé.

LCI : Est-ce qu’il y a des ingrédients qui peuvent rebuter des palais français ?

Fabien Yoon : J’ai l’impression que les Français sont assez ouverts d’esprit mais, en effet, quelques aliments peuvent susciter une certaine défiance, comme la feuille d’algue. Mais c’est excellent ! J’en dévore des mètres. Le goût de la feuille de périlla [herbe aromatique très utilisée en Asie] peut également surprendre.

LCI : En tant que Coréen d’adoption, comprenez-vous la mode du Mok-Bang, ces repas pantagruéliques filmés via webcam ou smartphone, qui attirent de très nombreux spectateurs ?

Fabien Yoon : Cette sorte de voyeurisme est assez incompréhensible. Quand ils parlent de ce phénomène, les Coréens évoquent un bonheur par procuration. Il y a deux concepts : manger le plus possible ou manger de la manière la plus mignonne possible. C’est très populaire. J’ai rencontré une jeune fille qui gagnait jusqu’à 20 000 euros par mois en faisant ça.

LCI : Est-ce que vous aimeriez désormais faire une carrière en France ?

Fabien Yoon : J’aimerais surtout créer des passerelles entre les deux pays. Je fais beaucoup de choses pour promouvoir la culture française en Corée. J’aimerais faire la même chose en France pour la culture coréenne. Mais je n’ai pas du tout envie d’abandonner mes activités là-bas.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter