Rentrée littéraire 2014 : "Charlotte", de David Foenkinos, à la loupe

LIVRES

FLORAISON - Quelques semaines avant le coup d'envoi de la rentrée littéraire, Metronews fait le point sur les futures forces en présence, entre petits nouveaux et habitués du genre. Après "Je vais mieux" et "La tête de l'emploi", David Foenkinos s'est penché sur le destin tragique d'une artiste peintre tombée dans l'oubli, principalement parce qu'elle était juive.

C'est qui ?
David Foenkinos est l'un des auteurs contemporains les plus lus de sa génération. Beaucoup de ses romans ont été traduits à l'étranger et certains ont connu une transposition au cinéma, comme La délicatesse en 2011. Son style alerte, empreint d'une poésie loufoque et fantaisiste, a fait de lui l'un des écrivains les plus appréciés du grand public. Il lui manque seulement le fameux grand prix littéraire après quoi courent tous les romanciers.  Pour cette année ?

Ça parle de quoi ?
L'écrivain a passé plusieurs années à fouiller la vie de l'artiste peintre Charlotte Salomon en vue d'en faire un roman. Cette juive allemande a été déportée et tuée à l'âge de 26 ans, après avoir confié son œuvre à un médecin dans le Sud de la France. Un destin brisé, une ode contre l'antisémitisme racontée par Foenkinos sous la forme d'une biographie très peu conventionnelle, sans doute un peu dans l'esprit de ce qu'il avait imaginé pour John Lennon en 2010. Charlotte sortira aux éditions Gallimard le 21 août.

L'info en plus :
A 16 ans, David Foenkinos doit subir une opération de la plèvre, affection qui touche principalement les septuagénaires. "Alors que je n'avais rien lu jusque-là, je me suis mis à dévorer les livres, puis à peindre, à jouer de la guitare, raconte-t-il à L'express en 2011. La connaissance de l'éphémère et la conscience de ce qui passe, de ce qui échappe ont aiguisé mon appétit." Surtout, cette curiosité lui a donné envie d'inclure beaucoup de personnes âgées dans ses personnages. "Je pense aujourd'hui que ma tendresse pour la vieillesse et les anciens date de cette époque. Ma maladie de vieux nous a rapprochés", estime-t-il.

Lire et commenter