Rentrée littéraire 2014 : "On ne voyait que le bonheur", de Grégoire Delacourt, à la loupe

LIVRES

FLORAISON - Quelques semaines avant le coup d'envoi de la rentrée littéraire, Metronews fait le point sur les futures forces en présence, entre petits nouveaux et habitués du genre. Révélé grâce au best-seller "La liste de mes envies", Grégoire Delacourt publie en cette rentrée son quatrième roman, bilan doux-amer de l'existence d'un assureur au bout du rouleau.

C'est qui ?
Gérant d'une agence de publicité, Grégoire Delacourt s'est tourné vers l'écriture sur le tard. Après un essai infructueux derrière la caméra en 1998 (Préférence), aux côtés d'Annie Girardot et de Jean-Marc Barr, il publie son premier roman, L'écrivain de la famille, à 50 ans. C'est son deuxième livre qui lui permettra de se faire un nom. Vendu à un demi-million d'exemplaires, La liste de mes envies relate l'histoire d'une gagnante au Loto qui hésite à récupérer son gain. Le livre a récemment été adapté au cinéma avec Marc Lavoine et Mathilde Seigner.

De quoi ça parle ?
Dans son quatrième roman, On ne voyait que le bonheur, Grégoire Delacourt se pose la question de la valeur d'une existence. Le personnage principal, assureur, va effet se retourner sur son passé à l'approche du décès de son père et découvrir que le bonheur ne se cache pas forcément là où l'on croit. L'écrivain a replongé dans son propre parcours pour imaginer cette histoire, qu'il décrit comme une "odyssée violente qui l'a laissé épuisé et orphelin".

L'info en plus :
Dans son troisième roman, La première chose qu'on regarde, l'auteur a imaginé un clone de Scarlett Johansson, qui s'appelle en réalité Janine et qui exerce le métier de mannequin chez Pronuptia. L'actrice américaine n'a semble-t-il pas vraiment apprécié l'hommage et a intenté une action en justice. Le 2 juillet dernier, la star a obtenu 2500 euros de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée car l'auteur lui prêtait une liaison avec les acteurs Jonathan Rhys-Meyers et Kieran Culkin.

Lire et commenter