Rentrée littéraire 2014 : "Peine perdue", d'Olivier Adam, à la loupe

Rentrée littéraire 2014 : "Peine perdue", d'Olivier Adam, à la loupe
LIVRES

FLORAISON - Quelques semaines avant le coup d'envoi de la rentrée littéraire, Metronews fait le point sur les futures forces en présence, entre petits nouveaux et habitués du genre. C'est le cas d'Olivier Adam, qui n'était pas passé très loin d'une présélection au Prix Goncourt en 2012 avec "Les lisières". Il revient avec un nouveau roman très social, "Peine perdue".

C'est qui ?
Installé à Saint-Malo depuis quelques années, Olivier Adam se distingue par des ouvrages à la tonalité mélancolique, qui mettent souvent en scène des doubles de lui-même. Son œuvre a été adaptée plusieurs fois au cinéma, notamment Je vais bien, ne t'en fais pas, avec Mélanie Laurent et Kad Mérad, Des vents contraires et Poids léger. Son dernier roman, Les lisières, était pressenti en 2012 pour figurer dans la shortlist du Prix Goncourt, finalement décerné à Jérôme Ferrari.

Ça raconte quoi ?
Olivier Adam a choisi de situer le cadre de son nouveau roman, intitulé Peine Perdue, sur la Côte d'azur, au moment où les touristes désertent les stations balnéaires. Une énorme tempête va venir bouleverser l'apparente tranquillité des habitants, dont beaucoup sont en proie à des questions existentielles. L'occasion pour l'auteur de disséquer à nouveau les rapports de force entre les classes sociales, la fuite en avant et le sentiment d'appartenance.

L'anecdote en plus :
La sortie de son dernier roman, Les lisières, fut accompagnée par une métamorphose assez impressionnante, l'auteur s'étant délesté de plus de 30 kilos pour des raisons de santé. "J'avais besoin d'être acéré, limpide, d'avoir faim pour terminer mon livre, nous confiait-il à la rentrée littéraire de 2012. J'en ai rajouté parce que ça servait l'écriture." On se demande bien à quel régime il s'est astreint cette fois-ci.

Peine perdue, éditions Flammarion, 22 euros, sortie le 20 août.

Lire et commenter