Sandrine Diouf : "Mouss fera toujours partie de moi"

Sandrine Diouf : "Mouss fera toujours partie de moi"

DirectLCI
PORTRAIT – Le 7 juillet 2012, Mouss Diouf tirait sa révérence. L'acteur, victime de deux accidents cérébraux, s'est battu pour rester en vie durant trois ans. Son épouse, Sandrine Diouf, raconte son expérience dans ''Au-delà de la vie'', paru chez Michel Lafon. Rencontre.

''Je suis épanouie, apaisée'', confie Sandrine Diouf en souriant, un an et demi après le décès de son époux. Si les trois ans de combat auprès de Mouss Diouf ont été un véritable calvaire, il n'a jamais été question pour cette dernière de baisser les bras. Bien au contraire. Avec son livre, Au-delà de la vie, elle souhaite à présent partager son expérience avec ''les anonymes qui vivent la maladie''.
 
Contrairement à de nombreux ouvrages du genre, Sandrine Diouf a épargné aux lecteurs le récit romancé de sa vie de couple, pour laisser place à une totale transparence. Doutes, mensonges ou encore infidélités : elle n'édulcore pas son parcours, ni l'image de l'acteur, connu pour son rôle de l'inspecteur N'Guma dans la série Julie Lescaut, sur TF1. ''Mes proches apprennent beaucoup de choses, avoue-t-elle. Je dis tout. Ça ne les a pas choqués, je suis très rock'n'roll''.

Sous le feu des critiques

Outre son histoire d'amour tumultueuse avec Mouss Diouf, la jeune femme revient sur les deux accidents cérébraux de son conjoint. ''S'il avait pris soin de sa santé, il serait toujours en vie, regrette-t-elle. Mais il était fataliste. Il n'avait pas peur de la mort et nous disait souvent qu'on n'avait pas besoin de lui''.

Pendant plusieurs années, Sandrine Diouf passera ses journées à faire des allers-retours à l'hôpital, tout en affrontant les nombreuses critiques à son égard. Jusqu'à aujourd'hui. ''Il y aura toujours des gens qui diront : 'elle a empêché les filles de Mouss (nées d'une précédente union – ndlr) de voir leur père et elle écrit un livre', explique la jeune femme, qui avait obtenu la tutelle du comédien. "Il y avait trop de conflits et les médecins ont pris cette décision", précise-t-elle.

On l'accuse d'être intéressée ? ''Mouss n'avait pas d'argent, ce n'est pas un secret. J'ai refusé la succession. Je ne travaillais que pour payer les hôpitaux, ses vêtements. Il n'a jamais manqué de rien'. C'est facile de critiquer, mais il faut le vivre. Je ne suis pas parfaite, mais je pense que je l'ai été jusqu'au bout avec mon mari. Je ne le voyais pas malade. Je l'ai aimé !".

Une nouvelle vie sans lui
 
L'heure est désormais à la reconstruction pour celle qui fut la compagne du footballeur Claude Makelele et qui travaille aujourd'hui en tant qu'agent immobilier. Après avoir réappris à redevenir une femme et une mère, elle se dit prête à refaire sa vie. ''Mouss fera toujours partie de moi et je pense qu'il m'enverra une belle personne. Ça serait hypocrite de dire que c'est fini, je n'ai que 40 ans !'', se justifie Sandrine Diouf. Sans aucune nouvelle de sa belle-famille, elle compte bien repartir à zéro, en Espagne, avec ses deux fils, dont Isaac, né de son histoire avec Mouss. Le petit garçon serait d'ailleurs ''la réincarnation'' de son père.

Sur le même sujet

Lire et commenter