''Selfie'', ''vapoter'', ''psychoter'' : les nouveautés du Petit Robert

LIVRES

LANGUE FRANÇAISE - Dans son édition 2015, Le Petit Robert intègre 150 nouveaux mots, qui appartiennent pour la plupart au registre high-tech. Le Petit Larousse n'est pas en reste avec le même nombre de nouvelles entrées, dont beaucoup sont issues de la psychologie.

Trop classe, elle a fait un ie avec Pharell Williams. Si ces vieux ringards de correcteurs orthographiques soulignent encore en rouge le mot ''ie'', celui-ci sera bientôt considéré comme tout à fait français. De fait, celui qu'on pourrait traduire par autoportrait réalisé avec un smartphone va faire son entrée dans Le Petit Robert version 2015. Selon un article publié jeudi dans Le Parisien, quelque 150 mots nouveaux vont être intégrés dans ce dictionnaire. Il y avait "600 prétendants à frapper aux pages de la nouvelle édition, un quart a été accepté dans la nouvelle édition qui sortira le 28 mai", écrit le quotidien.

Parmi les heureux élus, beaucoup proviennent des nouvelles technologies. Les mots "hashtag" (mot-clé précédé du signe dièse permettant de retrouver tous les messages sur Twitter) ou "cyberattaque" (acte de piratage informatique sur Internet) vont, par exemple, faire leur apparition. Les mots du quotidien qui doivent leur couronnement aux nouvelles habitudes de consommation des Français ont également droit de cité. Ainsi parallèlement à l'essor de la cigarette électronique, "vapoter", "vapotage" et "vapoteur" font leur entrée dans Le Petit Robert.

Se prendre un scud ça peut faire mal

Le concurrent Petit Larousse n'est pas en reste avec également 150 nouveaux mots dans l'édition 2015. Beaucoup d'intronisés sont issus de la psychologie, comme "psychologisation" ou "hystérisation". Les amateurs de mode découvriront cette année l'arrivée sur talons aiguille de plus de 10 cm du "stiletto", qui signifie petit poignard en italien et a envahi le vocabulaire des fashionistas. Côté cuisine, arrivent les "antipasti", la "bruschetta", le "café gourmand" et, Coupe du monde de foot oblige, la "cachaça", eau de vie brésilienne de jus de canne à sucre, indispensable à la confection de la fameuse caïpirinha...

Certaines familiarités de langage ont également été adoubées par les pontes de la langue française. Ainsi, nous pourrons, avec la bénédiction du dictionnaire, "nous prendre un 'scud' sur la tête pour 4 minutes de retard", sans qu'il s'agisse vraiment d'un missile balistique de l'ex-URSS, ou nous exclamer "une tuerie !" au lendemain d'un concert mémorable ou après avoir dévoré un éclair au chocolat.

Lire et commenter