"Sous la surface" : un avocat rockeur dans les coulisses de la politique américaine

"Sous la surface" : un avocat rockeur dans les coulisses de la politique américaine

LIVRES
DirectLCI
COUP DE COEUR - Polar, thriller, roman noir... Chaque jeudi, retrouvez le coup de coeur de Marc Fernandez, cofondateur et rédacteur en chef de la revue "Alibi". Aujourd'hui : "Sous la surface", du Québécois Martin Michaud.

Alors que viennent d’avoir lieu les élections de mi-mandat aux Etats-Unis, rien de tel qu’une plongée dans les coulisses, parfois très sombres, de la politique américaine. Outre les coups bas, les conseillers en communication peu scrupuleux et les dossiers compromettants, c’est aussi l’occasion de découvrir un auteur venu du Québec. Martin Michaud, puisqu’il s’agit de lui, débarque en France avec un excellent thriller, Sous la surface.

C’est qui ?
Martin Michaud est né en 1970. Avant de se consacrer à l’écriture, il était avocat d’affaires, mais aussi chanteur et guitariste d’un groupe de rock. Sous la surface est son quatrième roman, le premier publié en France, grâce à une maison d’édition… belge et un éditeur qui s’est passionné pour la littérature de nos cousins d’Amérique. Véritable chef de file du polar québécois, Michaud a remporté de nombreux prix, dont le Tenebris 2014, récompensant le meilleur roman policier de langue française distribué au Québec, face à des poids lourds bien connus ici, tels que Karine Giebel, Ingrid Desjours ou Franck Thilliez. Excusez du peu. Ces trois premiers romans seront disponibles en 2015.

Ça parle de quoi ?
Bienvenue à Lowell, dans le Massachussets. C’est la veille du Super Tuesday, un jour crucial pour les élections primaires américaines. Patrick Adams, candidat favori à l’investiture démocrate, et sa femme Leah Hammett, ex-mannequin devenu écrivaine, sont originaires de cette ville. Vingt-cinq ans après l’avoir quitté, les voilà de retour. Et leur passé va ressurgir avec violence. Car un drame s’est produit à cette époque. Drame qui va refaire surface, faisant revivre des fantômes, des blessures, qui va mettre au jour des trahisons, des histoires d’amour aussi. En quarante-huit heures, leur destin va basculer.

Pourquoi on aime ?
Un thriller au suspens implacable, une intrigue complexe qui ne trouve son dénouement qu’à la dernière page, un style simple, efficace, vif, des personnages profonds, un décor original et documenté. On pourrait multiplier les compliments tant Martin Michaud réussi ici à nous embarquer dans une histoire familiale, politique, et dramatique en même temps. Les coulisses de la politique américaine sont décrites avec soin, les seconds rôles sont aussi travaillés que les héros. Sous la surface, c’est Les Hommes du président version 2014. Avec un sens du rythme et des fausses pistes qui n’ont rien à envier aux grands maîtres américains du thriller.

Sous la surface, de Martin Michaud. Kennes éditions, 356 p., 20,95 €

Lire et commenter