Yanick Lahens reçoit le prix Femina pour ''Bain de lune''

LIVRES

RÉCOMPENSE - Grande figure de la littérature haïtienne, Yanick Lahens raconte dans son roman l'histoire d'une jeune fille échouée sur une plage, qui semble avoir réchappé à une grande violence.

C'est parti pour la valse des prix littéraires. Premier décerné ce lundi : le prix Femina qui a été attribué à Yanick Lahens pour ''Bain de lune'', soit l'histoire d'une jeune fille retrouvée sur une plage par un pêcheur après trois jours de tempête. Echouée sur une plage d'Haït, elle semble avoir été victime d'une grande violence. Qui est-elle ? Comment est-elle arrivée là ? Pour tenter de comprendre ce mystère, il faudra remonter l'histoire familiale sur trois générations et convoquer les ancêtres disparus.

Zeruya Shalev reçoit le Femina étranger


Grande figure de la littérature haïtienne, Yanick Lahens signe là un roman d'une violente beauté sur un pays ravagé. "Je suis très contente. La reconnaissance fait du bien et je suis surtout sensible au fait que le jury a compris que cette histoire si elle se passe en Haïti est universelle. C'est une surprise, je viens de loin et j'habite très, très loin du monde de l'édition parisien. Ce livre et ce prix sont aussi une preuve que la culture haïtienne est très forte et le roman montre à quel point en Haïti nous savons toujours nous relever des épreuves", a déclaré l'auteur âgée de 60 ans, qui est très engagée dans le développement social et culturel de son pays.

Yanick Lahens a été choisie au second tour par six voix contre quatre à Marie-Hélène Lafon pour "Joseph". Pour le prix Femina étranger, le jury a choisi l'Israélienne Zeruya Shalev pour "Ce qui reste de nos vies" (Gallimard), sur les mystérieux liens tissés entre parents et enfants.

A lire : ''Bain de lune'' de Yanick Lahens, éditions Sabine Wespieser, 280 pages, 20 €.

Lire et commenter