Activités de plein air : nos conseils pour éviter les bobos aux plus jeunes

Activités de plein air : nos conseils pour éviter les bobos aux plus jeunes

LOISIRS
Avec
DirectLCI
CONSEILS - Les activités de plein air peuvent causer de petits pépins de santé. Voici comment les éviter.

Même si on l’oublie parfois en grandissant, le monde est un terrain de jeu. Tous les enfants le savent. Mais, partir à l’aventure dans son jardin, dans une cour ou dans un parc de jeu, c’est aussi, parfois, destination danger. 


Pour éviter les bobos si l’enfant joue dans un espace clos, la première chose à faire est de ranger tous les objets pouvant représenter une source de danger. Râteau, binettes, taille-haie et autres sécateurs doivent être relégués dans un abri de jardin comme les produits chimiques (engrais, herbicide, etc.). 


En France, les bobos qui se produisent dans un jardin ou une cour représentent près de 25 % des accidents domestiques recensés chaque année. Une bonne partie résulte de l’usage de jeux d’enfant : portique, balançoire, tourniquet, toboggan, etc. Pour limiter les risques, mieux vaut n’acheter que des équipements conformes aux normes de sécurité européennes. Puis de bien fixer les portiques et autres jeux de jardin au sol afin qu’ils ne basculent pas. Les installer sur une surface meuble (gazon, etc.) permettra d’amortir le choc en cas de chute éventuelle. Périodiquement, il faut vérifier le bon état (traces de rouille…) des équipements et expliquer aux enfants ce qu’il ne faut pas faire : monter tous en même temps sur le toboggan ou la balançoire, sauter d’un tourniquet en giration, courir autour sans regarder ce qu’il y a devant soi, etc. 

Les précautions à prendre avec des animaux, des insectes...

Même si Médor est le plus gentil des toutous, éviter un face-à-face entre les enfants et les animaux domestiques est la meilleure façon d’éviter qu’un geste maladroit ne déclenche une réaction réflexe de l’animal. A l’extérieur, le plus simple est d’interdire aux enfants de caresser des chiens ou des chats inconnus, surtout lorsqu’ils mangent ou qu’ils se reposent.


Dans le jardin, il faut apprendre aux enfants à éviter les contacts directs avec les insectes et à ne pas s’affoler si une abeille ou une guêpe passe près d’eux en vrombissant. Un bon « dress » code permet de tenir les bestioles à l’écart : il faut savoir que les couleurs vives ou fleuries attirent les insectes alors que le blanc et le vert les éloignent. On peut aussi conseiller aux enfants de garder la bouche fermée si quelque chose volette à proximité de leur tête. En cas de balade en forêt ou d’excursion, il faut également expliquer aux jeunes marcheurs que faire un peu de bruit en se déplaçant éloigne des animaux comme les serpents.


Les plantes peuvent constituer une source de désagréments. L’enfant doit savoir qu’il ne faut rien cueillir et, surtout, ne rien manger sans le feu vert d’un adulte. En cas de passage dans les orties, le mieux est d’enlever les petits poils urticants tapissant la peau avec de l’eau ou avec un morceau de ruban scotch pour apaiser les démangeaisons. Lors des baignades, une solution est de faire porter des bouchons d’oreille (adaptés à leur âge) aux enfants afin de limiter les risques d’otite (inflammation du conduit auditif externe). 


Enfin, à tout hasard, les parents doivent garder deux numéros d’urgence en tête : le 15 (Samu) et le 18 (Pompiers).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter