Comment bien choisir son équipement de randonnée

Comment bien choisir son équipement de randonnée

LOISIRS
Avec
DirectLCI
Chaussures, vêtements, sac à dos, sac de couchage, tentes… Nos conseils pour bien choisir vos équipements de rando.

La France compte environ 180.000 kilomètres de sentiers et, selon la Fédération Française de randonnée pédestre (FFRP) la randonnée (48,9 %) et la marche (58 %) figurent parmi les loisirs préférés des Français. Qui n’a pas connu l’enfer des ampoules si rapides à attraper et si longues à disparaître ? Qui ne s’est pas fait saucer lors d’une balade faute de disposer d’un équipement permettant de rester bien au sec ? Pour faire de la randonnée dans de bonnes conditions, il faut disposer d’un matériel adapté. Voici comment choisir 5 équipements clés.

Chaussure

C’est le premier maillon, essentiel pour la tenue du pied et l’accroche en terrain vallonné. Il est préférable de choisir un modèle d’une pointure supérieure, par exemple du 46 si l’on chausse du 45, afin de pouvoir porter 2 paires de chaussettes. On préféra un modèle à tige haute qui soutient l’articulation de la cheville et le bas du tibia. Mieux vaut prendre une semelle bien crantée dans une gomme semi-dure garantissant à la fois une bonne accroche et une certaine durabilité, car les gommes tendres s’usent vite. Un modèle doublé d’un matériau respirant et imperméable, style Gore-Tex, permettra de garder les pieds au secs. Comme une voiture une paire de chaussures neuve doit être rodée sur de petits trajets. Lors des premiers kilomètres, on protégera les talons avec un pansement adapté.

Sac à dos

On distingue plusieurs types de sacs de randonnée. Leur contenance va de 15 à 80 litres. Un volume compris entre 15 et 30 litres convient aux balades de quelques heures ou de 2 jours maximum. Attention : les sacs destinés aux hommes et aux femmes différent. Les bretelles des modèles pour femme sont évasées afin de libérer la poitrine, la ceinture ventrale est plus large et le dos plus court que sur un sac masculin. 

Homme ou femme, il faut être attentif aux sangles de rappel de charge située au niveau des épaules et choisir un modèle dont la ceinture ventrale permet de ranger de petits objets : lunettes de soleil, etc. 

Autre point clé : les renforts dans le dos et aux épaules doivent être généreux de façon à limiter les frictions et donc les risques d’échauffement.

Vêtements de randonnée

Ils doivent être amples et permettre de porter 2 couches de vêtements sous la première afin de répondre à la logique de l’oignon. Principe : la 1re couche, celle en contact avec la peau, évacue la transpiration et doit permettre de rester au sec. On évitera le coton qui se gorge de sueur. La 2e couche doit conserver la chaleur. Difficile de trouver mieux qu’une polaire à condition qu’elle permette d’évacuer la transpiration vers l’extérieur. La 3e couche est comme une armure protégeant le randonneur contre la pluie, la neige, le vent, etc. Les vestes dites "hardshell" ou "softshell"(moins rêches) et équipées d’une capuche sont adaptées à la plupart des usages. 

On évitera les couleurs voyantes qui attirent les insectes en n’oubliant pas que ce sont les vêtements sombres qui filtrent le mieux les UV. On pensera aussi à se munir d’un poncho ou cape de pluie assez ample pour couvrir le randonneur et son sac.

Sac de couchage

Indispensable pour bivouaquer dans des bonnes conditions, le choix du sac de couchage est déterminé par la sensibilité du randonneur au froid, le lieu de bivouac et le climat local. On distingue généralement, le sac couverture rectangulaire, dont le grand volume intérieur procure une sensation de confort. Et le sac "sarcophage" plus exigu, avec capuche, plus isolant grâce à sa forme anatomique. Il permet de résister aux froids extrêmes. 


Les caractéristiques des sacs (température, de confort, transition, risque) sont définies par la norme EN 13537. Une étiquette fixée dans le sac les récapitule leur performance.

Attention : il faut retirer environ 5 cm de longueur sur un sac couverture et jusqu’à 30 cm sur un sarcophage pour connaître sa taille d’utilisation fonctionnelle. Ainsi, un sac couverture de 180 conviendra à une personne mesurant 1,75 cm au maximum, etc. 

De façon générale, mieux vaut choisir un sac dont le taux de compression (optimal avec le duvet) permet un gain de place lors du transport et un tapis de sol épais en complément. Certains modèles sont autogonflants. 

Tente

Une tente comporte une pièce principale appelée "chambre". Elle doit être assez grande pour que le randonneur y soit à l’aise et que ses pieds ne touchent pas les extrémités. 

Il existe plusieurs types de tentes. Dans la plupart des cas, un modèle "dôme" est à privilégier, car ces modèles sont faciles à monter et autoportants.  Les modèles "géodésiques" y ajoutent des arceaux supplémentaires afin d’augmenter la stabilité et la résistance au vent.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter