Cyclotourisme : une façon de voyager qui ne s'improvise pas

Cyclotourisme : une façon de voyager qui ne s'improvise pas

LOISIRS
Avec
DirectLCI
Le nombre de cyclistes tués est en augmentation constante, en ville comme en zone rurale. Voici les réflexes à adopter pour circuler en toute sérénité.

Pour la Fédération française de Cyclotourisme, la sécurité à vélo est un axe prioritaire. Mais beaucoup d’action de sensibilisation ont beau être menées, les écarts de conduite sont nombreux : signalisation tricolore et stops non respectés, "rouler à gauche" trop fréquent, file indienne non automatique à l’approche d’un véhicule, circulation sur les trottoirs, les incivilités en tout genre nuisent à l’image du cyclotourisme. Tantôt cyclistes, piétons, ou automobilistes, la pratique du cyclotourisme implique le respect de certaines règles si l’on veut aller loin et en toute sécurité. 

Les bons réflexes à adopter

- Le respect du Code de la route. Ses règles s’imposent à tous. Pour circuler en évitant un accident aucune liberté ne doit être prise avec les feux, les stops et les priorités. Entre 2010 et 2017, le nombre de cyclistes tués sur les routes a augmenté de 22% pour atteindre 329 personnes d’après le dernier bilan de l’observatoire de la sécurité routière. Un tiers de ces décès se produisent hors agglomération. Parmi les principales causes d’accidents, on relève notamment le non-respect de la signalisation (de la part des cyclistes comme des automobilistes), le défaut d’éclairage ou de visibilité du cycliste, et le "tourne-à-gauche" mal négocié du cycliste alors qu’un véhicule va tout droit.


- Même si cela n'est obligatoire que pour les seuls enfants jusqu'à 12 ans, il est fortement conseillé de se coiffer d’un casque avant de circuler. Certains modèles, bien aérés, sont disponibles à partir d’une cinquantaine d’euros. Les modèles haut de gamme peuvent coûter jusqu’à 150 euros. Ils sont parfois dotés d’une visière rabattable. 


- Les intentions d’un cycliste doivent être clairement identifiables par les automobilistes. Aussi est-il primordial d’utiliser les aménagements cyclables spécifiques (bandes, pistes) et d’éviter tout changement brusque de direction. Le bras gauche ou droit doit être tendu pour indiquer la direction qui va être empruntée. Il ne faut jamais rouler à plus de deux de front et se remettre en file indienne lorsque la circulation s’intensifie.


- Porter des vêtements clairs est préférable pour être vu sur la chaussée. Cette vêture peut être complétée par une chasuble ou un brassard réfléchissant.


- Freins, pneus, roues, roulements, éclairage : la bicyclette que l’on utilise doit être munie d’équipements en état de fonctionnement. Un contrôle mécanique régulier des organes de sécurité est aussi nécessaire.


- En cas de problème mécanique ou crevaison, il ne faut jamais s’arrêter sur la chaussée, mais sur le côté droit de l’accotement. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter