Et si vous initiiez votre enfant à la pêche ?

Et si vous initiiez votre enfant à la pêche ?

LOISIRS
Avec
DirectLCI
Organiser une partie de pêche au bouchon est une bonne façon de démarrer une initiation à ce loisir qui permet aussi de découvrir l’environnement.

Initier un enfant à la pratique de la pêche n’est pas si compliqué que cela. Tout d’abord, côté matériel, la pêche au bouchon nécessite peu de gestes techniques et permet aux enfants de disposer de cannes courtes (environ deux mètres). Elles sont à choisir légères, car elles seront tenues en main sur une longue période.  Lors de la première pêche, rien ne va de soit. Il faudra détailler l’équipement du pêcheur pour que les enfants comprennent son importance. Fil de nylon, hameçon, flotteur, plombs pincés, plombs coulissants… chaque partie compte. 


Une fois l’appât en place, de préférence un ver de terre, il suffit d’expliquer à l’enfant que si le bouchon disparaît sous l’eau, c’est qu’il a capturé un poisson. Dans la majorité des cas, il se piquera immédiatement au jeu. Pour lui, l’initiation à la pêche est un véritable apprentissage. On lui facilitera les choses en choisissant un lieu de pêche facile d’accès dans un environnement paisible facilitant la concentration. En cas de séjour prolongé au bord de l’eau, on équipera l’enfant de lunettes de soleil polarisées permettant de mieux discerner les poissons dans l’eau après l’avoir coiffé d’une casquette. Lui faire porter une veste de sécurité même s’il n’y a que quelques centimètres d’eau est conseillé.

Adapter la pratique selon l'âge

Si l’enfant a moins de 5 ans, un passage par une pisciculture est une solution. Le matériel est fourni. Les prises y sont quasi assurées. Cela permet de soutenir l’attention. Le poisson prélevé n’est pas remis à l’eau. Au-delà de 5 ans, la capacité de réflexion et l’instinct de chasse de l’enfant s’affermissent. En l’équipant d’une canne ultra light, il percevra mieux les coups de tête des poissons. Très flexible, cette canne lui donnera le sentiment d’avoir fait une énorme prise quand il la verra plier. 


A la pêche, la patience est une vertu cardinale. Au cas où les enfants se dissipent, par exemple si ça ne mord pas, mieux vaut prévoir des passe-temps que l’on pourra pratiquer tout en pêchant ; devinettes, histoires associées à la pêche, etc. 

Au volet administratif, une carte de pêche est obligatoire pour s’adonner à ce loisir. Certaines cartes se vendent à la journée, quelques heures étant suffisantes pour une initiation. Si le jeune pêcheur se prend au jeu, on augmentera progressivement la longueur des séances.


Pour mémoire, la pêche aux cyprinidés (carmes, goujons, etc.) est autorisée toute l’année, à l’exception du brochet. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter