Les 5 plus belles randonnées françaises

Les 5 plus belles randonnées françaises

LOISIRS
Avec
DirectLCI
Quelle que soit la destination vers laquelle on se tourne, la richesse naturelle de la France promet des balades inoubliables.

Balisés, sécurisés, les sentiers de Grande Randonnée (GR) représentent une distance cumulée de plus de 60.000 kilomètres. Montagne, plaine, bord de mer : il y en a pour tous les goûts. Voici les 5 randonnées généralement dépeintes comme les plus belles de France.

GR 65 : le chemin de l’extase

- Niveau de difficulté : moyen.

La "via Podiensis" vous mènera vers Saint Jacques de Compostelle, mais il est possible de n’effectuer qu’une des étapes menant vers la capitale de la Galice. Il est par exemple possible d’emprunter le tronçon aveyronnais de cette Jacquaire. Il est long d’une centaine de kilomètres. En cheminant, on appréciera la douceur de la Vallée du Lot et des monuments jalonnant la route comme l’abbatiale de Conque. On peut y admirer les vitraux du peintre Pierre Soulages. 

GR 5 : La grande traversée des Alpes

- Niveau de difficulté : élevé.

Cette randonnée mythique surnommée la « Grande traversée des Alpes » démarre, pour sa partie française, sur les rives du lac Léman et s’achève à Nice. Elle fait la part belle à la montagne. Ce tronçon en France – le GR5 prend son départ aux Pays-Bas - est considéré comme grandiose du fait de la richesse de ses paysages, de la richesse de la flore et de la faune sauvage : bouquetin, loup, etc. Cette balade est à effectuer durant la belle période, car les refuges de montagne n’ouvrent que du 15 juin au 15 septembre. Beaucoup de commerces ferment durant la mauvaise saison.

GR 20 : la voie de l’éblouissement

- Niveau de difficulté : très élevé.

Cap au sud ! Réservé aux randonneurs chevronnés, ce parcours, qui suit l’arête montagneuse de la Corse du Nord au Sud, totalise 200 km, soit environ 15 jours de randonnée. En famille, il n’est possible que de le suivre que si tout le monde a la forme. Si c’est le cas, le ravissement est assuré. Le GR est fameux pour la richesse des paysages longeant un chemin, parfois vertigineux entre Calenzana et le nord de Porto-Vecchio. Forêts, reliefs granitiques, sommets enneigés, lacs glaciaires, falaises abruptes, ponts branlants : cet itinéraire vous laissera un souvenir inoubliable.

GR 34 : le sentier des douaniers

- Niveau de difficulté : assez aisé.

Ce GR fait le tour de la Bretagne. Long de 1800 km, il est découpé en tronçons. En Côte d’Armor, le GR s'étend sur plus de 400 km de sentiers exclusivement réservés aux piétons. De criques en falaises, de stations balnéaires en sites naturels, de baies en estuaires, la promenade, est accessible avec un minimum de forme physique. Il est possible de trouver de nombreux points d’hébergement situés à moins de 2 km de l’itinéraire. Les restaurants sont plus nombreux que les averses.

Petit frère du GR 34, le GR 37 traverse la Bretagne d’est en ouest avec un point d’arrivée dans l’épaisse forêt de Brocéliande ou des milliers de vacanciers se pressent tous les ans pour voir le tombeau de Merlin l’Enchanteur…

GR 21 : le long de la côte d’Albâtre

- Niveau de difficulté : aisé. 

Long de 170 km, cet itinéraire va du Tréport au Havre et permet de longer la côte d’Albâtre sur une longue distance. Ce GR doit sa réputation à la diversité de ses paysages. Au programme : de superbes falaises de calcaire, des plages de galets, des ports, des forêts de hêtres, etc.

Accessible à la plupart des randonneurs, Le GR traverse de nombreux villages où l’on peut se ravitailler sans difficulté. Conseil : si vous accédez à la plage du Tilleul, restez éloignés des falaises car les éboulements sont fréquents. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter