L’été à la montagne : vous ne risquez pas de vous ennuyer

L’été à la montagne : vous ne risquez pas de vous ennuyer

LOISIRS
Avec
DirectLCI
Pour attirer les vacanciers, villages et stations de montagne redoublent d’initiatives originales. Demandez le programme !

Les préjugés ont la vie dure : selon un récent sondage Opinea réalisé pour un gestionnaire de résidences de vacances, 90 % des Français n’iront pas passer l’été à la montagne. Parmi les motifs de désamour invoqués : "c'est trop cher" (32 %), "ça ne me vient pas à l'esprit" (31,2 %), "j’ai peur de m’ennuyer" (19,6 %).


Peur de s’ennuyer ? Quelle idée ! Les stations ont redoublé d’imagination ces dernières années pour que les séjours touristiques à la montagne ne connaissent pas de temps mort : randonnées, pêche, nautisme, mountainboard, parapente, ski d’été, tyroliennes, saut à l’élastique, escalade, mais aussi visite à la ferme et découvertes des spécialités culinaires et de la viticulture d’altitude… Aujourd’hui, les stations françaises offrent une palette d’activité adaptée à chaque tempérament et à chaque bourse.

L’été à la montagne : pour les sportifs

La randonnée reste l’activité phare de la montagne puisqu’elle est pratiquée par 79 % des vacanciers, majoritairement des seniors. D’autres activités sont destinées aux plus jeunes, dont le "moutainboard". Cet engin hybride est constitué par une planche montée sur 4 roues reliées par 2 essieux. La planche est équipée de "footstraps" dans lesquels le pilote, ou rider pour être tendance, cale ses pieds. Certains modèles possèdent des suspensions à ressorts. Ils permettent de dévaler les pentes à des vitesses qui sont parfois répréhensibles sur la route !


Une variante de la discipline, le kite (cerf volant), consiste à faire tirer le mountainboard par une aile de traction se manœuvrant avec une barre ou des poignées. On navigue alors en travers du vent à la manière d’une planche à voile. Montées d’adrénaline garantie !


Le ski d’été, le VTT, l’escalade, les vias ferratas (parcours d’escalade ferrés de marches métalliques dans les endroits plus difficiles d’accès), le parapente, sans oublier les glissades en tyroliennes sont également au programme.

L’été à la montagne : pour les aventuriers

Peu connue, la navigation en altitude permet d’explorer en famille, vallées, villages pittoresques et autres lacs cachés à partir d’un plan sur lequel des étapes ont été balisées. Ces parcours découverte peuvent s’effectuer en famille avec l’aide d’un GPS ou d’une boussole et ne sont pas réservés aux géographes !


Des balades peuvent aussi être organisées en compagnie d’animaux. Avec les chiens et les lamas, c’est l’âne qui tient la vedette dans ce type de périple. Cet animal, qui servit de compagnon à l’écrivain R.L. Stevenson (l’auteur de docteur jekyll et mister Hyde) lorsqu’il traversa les Cévennes en 1878, est un randonneur hors pair. Sa douceur lui permet de cheminer à côté des enfants sans danger. 


Les parcs d’aventure aériens sont une autre activité tendance. Accessibles à tous, les parcours sont coupés par des passerelles, des ponts de singe, des échelons, des étriers… Sécurisés par des baudriers, certains parcours se terminent par une descente en tyrolienne qui permet d’admirer le paysage… en le survolant !


La mer à la montagne : beaucoup de stations disposent de lacs naturels où l’air n’est pas saturé par l’odeur des lotions solaires. On peut s’y initier au nautisme sur des catamarans ou des dériveurs, partir se balader en canoës ou encore s’initier à la plongée sous-marine. 

Pour les touristes d’humeur guerrière, certaines stations, comme les Menuires, présentent une activité de paintball. Lors des joutes, les joueurs sont équipés de masques de protection et de pistolets à air comprimé projetant des billes de peinture. Ils bataillent en toute sécurité. A essayer au moins une fois !

L’été en montagne : pour les gourmands

Les périodes de transhumance sont le moment idéal pour découvrir le monde pastoral et les fermes d’alpage. C’est l’occasion de faire découvrir l’agropastoralisme (couplage de l’élevage et de l’agriculture) aux enfants, mais aussi de déguster les fromages de montagne : Tomme, Reblochon fermier, Tommette, Beaufort, etc, et les spécialités qui vont avec, raclettes, fondues, tartiflette, au menu toute l'année.


Les vacances à la montagne, c’est aussi l’occasion de découvrir les vins d’altitude, produits par des vignes situées à des altitudes supérieures à 500 mètres ou sur des pentes fortes de 30 % (et davantage). Ces vins de montagne sont typés. Parmi les plus connus, on peut citer le vin jaune du Jura et le vin de paille, la Clairette de Die ou encore l’Irouléguy du Sud-Ouest. Les cépages Savagnin, Chardonnay, Poulsard, Pinot noir ou Trousseau sont aussi à découvrir.


Un séjour en montagne peut être l’occasion de se mettre à la pêche. Lancer sa ligne dans un lac de montagne d’altitude, un torrent, un ruisseau est une activité qui plaît aux grands comme aux petits. Notamment lorsque l’on peut déguster le soir même les truites prélevées dans la matinée !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter