Sur la route des fromages de France

Sur la route des fromages de France

LOISIRS
Avec
DirectLCI
ESCAPADES - De l’Auvergne au Jura, de l’Alsace à la Normandie, la route des fromages permet de sillonner la France avec les papilles gustatives en bataille…

Quand on vous dit que l’Auvergne est une région du Massif Central limitée à l’ouest par le Limousin et les gorges de la Dordogne et, à l’est par les monts du Forez, vous avez l’impression de relire un cours de géo. Mais, si l’on ajoute que cette région donne l’occasion de réaliser une promenade géante dans des lieux où l’on fabrique des fromages comme le bleu d’Auvergne, le cantal, ou encore le salers, la topographie devient immédiatement plus attrayante.


Réapprendre la géographie à travers les routes des fromages... Cet exercice réjouira les gourmands, grands et petits. Observation des vaches dans les alpages, rencontres avec des producteurs, dégustations, visites d’ateliers de production, il existe plusieurs itinéraires balisés en France. Ils peuvent se parcourir le temps d’un week-end à rallonges ou durant les vacances scolaires.


- Bien fléchée, la Normandie offre une belle balade à travers le bocage et vous permettra de découvrir 4 AOP célébrissimes : le camembert de Normandie, le livarot (ci-dessous), le pont-l’évêque et le neufchâtel. 


Le saviez-vous ? Le Neufchâtel, à la forme de cœur, est probablement le plus ancien des fromages normands. 

- La Savoie est traversée par un itinéraire qui, de fromageries en caves d’affinage, vous permettra de découvrir les fromages locaux, dont l’abondance, le beaufort (ci-dessous), et le reblochon. 


Le saviez-vous ? L’abondance est fabriquée dans des chaudrons en cuivre d’où il est extrait à la main (soutirage) avec une toile de lin. 

- En Aquitaine, vous découvrirez la fabrication de l’ossau-iraty, un fromage au lait de brebis que vous pourrez déguster avec un verre d’Irouléguy, l'un des plus petits vignobles de France (environ 220 hectares).


Le saviez-vous ? La couleur l’ossau-iraty varie du jaune orangé au gris en fonction de ses conditions d’affinage. Il atteint son apogée gustatif au bout de 6 à 8 mois. 

- L’Alsace a aussi sa route. Celle où les producteurs fabriquent le célèbre munster (plus fort à l’odeur qu’en bouche) selon une méthode héritée des moines au IXe siècle.


Le saviez-vous ? Le Munster se déguste idéalement accompagné d'un vin alsacien de type Tokay pinot-gris ou Gewurztraminer ou, par défaut, avec un Morgon.

- La Franche-Comté et les montagnes jurassiennes offrent une fantastique escapade aux pays des saveurs. Elles permettent de déguster des AOP de légende comme le comté, le morbier, le mont-d’or ou encore le bleu de Geix que l’on pourra arroser d’un verre de vin jaune. Un vin de longue garde : une bouteille datant de 1774 a été ouverte à la fin des années 1990 et les amateurs ont jugé la qualité du vin remarquable !


Le saviez-vous ? Fabriqué depuis le XIIIe siècle, le comté est la première AOC fromagère française en volume. Certaines meules sont affinées jusqu’à 36 mois. 

- La route des fromages AOC d’Auvergne mérite une attention toute particulière. D’abord, parce que cette région, située au centre de le France, est accessible à partir de tous les horizons géographiques. Mais aussi parce que la promenade, organisée à travers une quarantaine d’étapes, a été conçue pour faciliter les contacts avec les producteurs fermiers, en donnant accès à des fromageries-laiteries où les différentes AOP locales sont fabriquées : parmi les plus connues, on trouve le bleu d’Auvergne, le cantal et le saint-nectaire. Mais la fourme d’Ambert et le salers (400 litres de lait sont nécessaires pour réaliser 40 kilos de fromage) valent aussi le détour. 


Le saviez-vous ? Le saint-nectaire était l’un des fromages favoris de Louis XIV. Au nez, il dégage une légère odeur de champignon. 

Bien balisée à l’aide de panneaux indicateurs "Route des Fromages AOP d’Auvergne", cette promenade gourmande permet de découvrir les sites naturels et la gastronomie auvergnate, dont le fameux aligot, le pâté aux tartouffes et la saucisse de choux, des mets adaptés pour se défendre contre les frimas hivernaux !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter