Je crée mon premier potager ... même en automne

Je crée mon premier potager ... même en automne

LOISIRS
Avec
DirectLCI
Ces quelques conseils pratiques vous permettront de vous lancer cet automne et de faire votre première récolte vers la fin de l’hiver.

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de créer un potager en hiver, saison durant laquelle la nature ne se met en repos que… d’un œil. Entre janvier et mars, ail de printemps, cassis, aubergine, salades, fèves et autres navets ou oignons peuvent être semés. Avant de créer son potager, il est prudent de se demander si celui-ci va devenir un objet d’idolâtrie ou rester le théâtre d’une passion contenue. Dans le second cas, inutile de voire trop grand, pour éviter de se décourager. A titre indicatif, une parcelle de 10 m x 10 suffit pour nourrir une famille de 4 personnes toute l’année.


Le meilleur emplacement du potager est un endroit où le soleil brille au moins 6 heures par jour et tôt dans la journée, de façon à ce que la terre se réchauffe dès que le jour se lève. Généralement, une exposition sud-est répond à ces critères à condition que le terrain soit protégé du vent, que le sol soit riche et que des arbres ne viennent pas l’ombrager l’après-midi.

Pour éviter de se casser le dos, surélever son potager d’une vingtaine de centimètres est une bonne solution. Pour y parvenir, il suffit de créer des buttes de 1,20 mètre de large sur 4 à 5 mètres de long. La terre nécessaire à cet aménagement sera trouvée en creusant des allées entre les buttes. Pour remplir ces parcelles, l’idéal est de mélanger terre naturelle et compost. On les encadrera avec des planches en bois ou de jeunes branches (saule, châtaigner…) tressées en plessis. Pour se déplacer à l’aise, un espace d’une quarantaine de centimètres entre les parcelles est à prévoir.

Quels produits pour se lancer ?

Pour démarrer, il est préférable de se lancer avec des légumes faciles à faire pousser comme la courgette (à partir d’avril), le poireau (dès février) ou des aromatiques, dont l’ail, l’échalote et l’oignon. On sèmera aussi des graines de carottes (mars), de navets (mars), des haricots (avril) ou encore des plants prêts à l’emploi. 


A propos de plants, il faut se souvenir que la tomate, à semer de février à août, est la reine du potager. Cinq à six pieds suffisent pour ravitailler une famille de quatre personnes à condition que l’ensoleillement soit au rendez-vous (exposition plein sud de préférence) et que les plants soient régulièrement arrosés. Préférez les variétés anciennes, car elles ont davantage de goût. 


La salade est l’autre espèce dominante du potager. Les différentes variétés se cultivent tout au long de l'année, car même s’il ne fait pas chaud, la lumière suffit à les faire croître. En janvier, il faut planter des variétés adaptées (roquette, mâche, etc.). Pour éviter les parasites (limaces, escargots), une parade consiste à pailler les pieds avec de la cendre de bois et des coquilles d'œuf. 


Enfin, le radis est l’une des variétés qui pousse sans difficulté. On le sème, de février à septembre, à la volée, avant de les recouvrir d’une fine pellicule de terre. La plante est théoriquement prête à être dégustée en trois à quatre semaines, ce qui permettra de faire une première récolte début mars si les graines ont été semées en février. 


Quelques exemples de semis en novembre et décembre : ail d’hiver, cassis, chou de printemps, cassis, framboises…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter