Les meilleures randonnées pour les seniors

Les meilleures randonnées pour les seniors

LOISIRS
Avec
DirectLCI
Près de 70 % des randonneurs ont plus de 50 ans. Voici quelques idées d'itinéraires taillés pour eux et classés par niveau de difficulté.

Rien à prouver : la randonnée pour les seniors se pratique selon ses capacités. Quel que soit l’âge du marcheur, c’est une activité positive pour la santé si elle est adaptée à ses capacités physiques. Les seniors ne s’y trompent pas : 27 % font au moins une balade par semaine et 70 % des randonneurs ont plus de 50 ans.


Si la randonnée peut se pratiquer partout (parc, bord de la mer, etc.), c’est en montagne qu’elle est la plus tonifiante, tant pour les muscles des jambes que pour le système cardio-respiratoire. Autre vertu, elle permet de conserver (ou de retrouver) une silhouette de jeune-homme puisqu’avec une demi-heure de marche dans les alpages, on élimine par exemple 200 kcal.


De nombreuses associations organisent des randonnées dans toutes les régions de France. Parmi les destinations, les plus fréquentes, on trouve le Var, la Bretagne, le Pays Basque, mais aussi des destinations plus confidentielles comme la garrigue ardéchoise et la vallée de l’Yonne. 

Quelques idées d'itinéraires

Facile : le sentier des douaniers. Accessible, le GR 223, est un parcours pédestre long de 446 km, reliant Carentan au Mont-Saint-Michel. Aussi appelé sentier du littoral, il est découpé en étapes d’une vingtaine de kilomètres. Attention : les 11 km séparant le Nez de Jobourg et Vauville sont réputés « physiques ». Ils permettent de traverser une réserve ornithologique et d’accéder à de jolies criques où l'eau turquoise ne clapote pas sur les pieds des touristes…


Facile : mer de Glace. Malgré le réchauffement climatique, le plus grand glacier de France s’étend sur 40 kilomètres et affiche une largeur de 7 kilomètres. Mais, il faut maintenant grimper à 1900 m d’altitude (par train à crémaillère) pour trouver le bas du glacier.  Sur place, la grotte de glace, accessible grâce à un sentier, permet d’accéder au cœur du glacier à condition de disposer de chaussures adaptées. Cette gigantesque cavité est retaillée tous les ans, car le glacier avance en moyenne de 90 m tous les 12 mois. 


Difficulté moyenne : au sein des Alpes maritimes (06), la vallée des Merveilles est une excursion à ne pas manquer. Aucune route goudronnée n’y conduit. C’est le prix à payer pour préserver la splendeur sauvage de ce paysage où les bâtons ferrés sont proscrits. La vallée tient son nom des milliers de gravures datant de la préhistoire et inscrites sur des dalles de pierres colorées. La plupart sont disposées autour du Mont Bégot. D’une durée de 8 heures, cette randonnée peut aussi être effectuée en 4X4 électrique.


Difficulté moyenne : l’Alsace est une terre d’élection pour les randonneurs, car l’air y est rarement irrespirable. La région compte de nombreux sentiers balisés. La plupart des randonnées (itinéraires disponibles au syndicat d’initiative) sont d’une durée de 6 heures. Des balades en vélo ou en VTT sont aussi au programme. 


Difficile : traversée du Vercors. Plusieurs itinéraires permettent de traverser ce parc naturel. Le plus long est d’une durée de 4 jours, soit une cinquantaine de kilomètres. Ce parcours est réservé aux séniors en forme, notamment du fait des dénivelés. Attention : se repérer sur le plateau du Vercors est difficile. Mieux vaut donc s’équiper d’une bonne carte, d’une boussole et éviter de sortir des sentiers existants. Comme récompense, cet itinéraire donne vue sur d’inoubliables paysages, notamment dans le sud du plateau, vers la cabane de l’Essaure. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter