"Ma nouvelle vie" : Nicolas, parapentiste, peut de nouveau voler

"Ma nouvelle vie" : Nicolas, parapentiste, peut de nouveau voler
Loisirs

Nicolas voulait partager avec nous son premier vol de déconfiné, mille mètres au-dessus des Alpes. Comme les plus de 28 000 parapentistes français, il n'a pas encore le droit de voler en tandem.

Huit semaines d'attente insoutenable. Huit semaines à devoir patienter avant de pouvoir à nouveau "prendre l'air".  À 1000 mètres au dessus des Alpes, Nicolas savoure son premier vol en parapente depuis la levée du confinement. "Sentir l'air sur sa tête, sur ses jambes comme ça c'est une sensation incroyable que l'on avait oubliée", raconte en plein vol le parapentiste. 

Un spectacle impressionnant, au milieu des pins et de la brume, Nicolas se lance équipé d'une caméra embarquée et d'un capteur. Le scientifique effectue également durant cette parenthèse aérée des relevés de pollution. Ou quand l'utile se joint à l'agréable. "On voit beaucoup moins de pollution atmosphérique, beaucoup moins de dioxyde d'azote, de particules fines qu'en temps normal. que l'on pouvait voir avant le confinement", analyse Nicolas, "on a une qualité de l'air qui est très bonne en ce moment".

Lire aussi

Seul le parapente individuel autorisé

Toute l'info sur

Ma nouvelle vie

Dans les airs comme sur terre avec son vélo, Nicolas profite à nouveau de la beauté de sa vallée du Grésivaudan qui, elle aussi, se déconfine. "On est passé d'une période de fin d'hiver à un début d'été très marqué, il n'y a plus de neige sur les sommets, on a des cerises qui sont rouges et des animaux qui sortent, c'est vraiment incroyable", observe-t-il. 

Considéré comme un sport individuel, le parapente est de nouveau autorisé pour ses 28.000 pratiquants. Cette pratique sportive ne peut toutefois pour l'heure se faire en tandem, distanciation sociale oblige. Gare toutefois à ne pas dépasser non plus les 100km à vol d'oiseau de son domicile. Qu'à cela ne tienne, Nicolas peut profiter de la compagnie des montagnes, des nuages et de sa vallée lors de ses envolées. Un plaisir retrouvé pour le jeune homme, libre comme l'air.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent