Accusations de plagiat : Gad Elmaleh va-t-il découvrir l’identité de CopyComic grâce à Facebook ?

Médias
RIPOSTE - CopyComic, le vidéaste qui accuse Gad Elmaleh de plagiat, révèle que Facebook va transmettre des informations personnelles sur son compte aux avocats de l’humoriste. Explications.

CopyComic va-t-il rester anonyme longtemps ? Dans un tweet publié ce mercredi, l’internaute qui accuse Gad Elmaleh de plagiat affirme que l’avocate de l’humoriste, Me Isabelle Wekstein-Steg, a contraint Facebook à lui communiquer des informations personnelles sur son compte, après avoir assigné la société de Mark Zuckerberg devant le tribunal de première instance de Paris. "Son avocate est passée par un juge français et somme Facebook de lui  communiquer mes infos !", écrit-il. "Apparemment je l'ai vexé plus fort qu'il ne le dit. Le mec s'acharne..."

Le mois dernier, l’interprète de "Chouchou" avait obtenu le retrait de deux tweets comprenant les vidéos dans lesquels CoypComic comparait les sketchs de Gad Elmaleh avec ceux de nombreux confrères anglo-saxons mais aussi français. L’internaute avait rapidement obtenu qu’ils soient rétablis.

Il va obtenir des infos personnelles après lesquelles il court depuis que je l’ai vexéCopyComic dans "Le Parisien"

"Ici, avec Facebook, je n’ai pas de prise sur la suite, et leur email m’informe (non pas qu’ils étudient la demande) mais qu’ils vont lui envoyer les infos (si ce n’est déjà fait) car l’injonction du juge français les y oblige légalement", explique-t-il au "Parisien". En gros, en obtenant de manière surprenante, selon moi, une injonction d’un juge pour un motif que j’ignore (mais que je suppose être atteinte aux droits d’auteur ou diffamation), il va obtenir des infos personnelles après lesquelles il court depuis que je l’ai vexé."

L'avocate de Gad Elmaleh se défend

"Aucune plainte n’a été déposée ni aucune assignation délivrée", rétorque Me Isabelle Wekstein-Steg au quotidien. "Il s’agit d’une ancienne démarche diligentée par mes soins il y a plusieurs mois, dans le cadre de procédures automatiques de demandes de retrait de vidéos. Je ne l’ai pas poursuivi et je n’ai rien engagé depuis à l’égard de Facebook ou de quelque plateforme que ce soit." Reste à savoir ce que fera l'avocate des informations communiquée par le réseau social.


Interrogé mardi par Nikos Aliagas sur Europe 1, Gad Elmaleh a répondu aux accusations de plagiat, exemple à l’appui : "Est-ce que vous avez déjà mis un truc dans le micro-ondes ? Vous l’avez fait chauffer. Au bout de quatre minutes, vous le ressortez, le plat est brûlant et l’intérieur est froid.  Ce n’est pas une invention (…) ça c’est un point de départ pour écrire un sketch. (…) C’est une observation, ça n’appartient à personne."

L’humoriste, qui s’exprimait dans le cadre de la promo de la série "Huge in France", disponible à partir de ce vendredi sur Netflix, n’a en revanche pas dit un mot de la bataille judiciaire engagée avec CopyComic. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter