Accusé d'"arnaquer" l'émission, un candidat de "Maison à vendre" se défend

Médias

POLÉMIQUE - Après la diffusion du dernier numéro de "Maison à vendre" sur M6, deux candidats ont été accusés par les internautes d'avoir voulu se faire offrir leurs travaux par l'émission. Un des deux s'est ensuite justifié.

Ce mardi 21 mai dans son émission "Maison à vendre", Stéphane Plaza rencontrait Allison et Julien. Les deux ex-compagnons ont demandé de l'aide à l'agent immobilier pour vendre leur bien. Mais une fois à l'intérieur de la maison, située en Seine-et-Marne, l'animateur de M6 s'est très vite rendu compte de l'état délabré dans lequel elle se trouvait. Stéphane Plazzaa tenté d'expliquer aux jeunes parents, séparés mais toujours colocataires, que le prix auquel ils voulaient la vendre, 390.000 euros, était trop élevé, et la plus-value qu'ils voulaient réaliser, 140.000 euros, trop importante. "Une plus-value de 20.000 par an est exceptionnelle et on ne fixe pas son prix de vente en fonction de ses projets mais en fonction du marché", leur a dit l'animateur. En vain.

Les deux candidats ont essuyé de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, certains allant jusqu'à les accuser de profiter de l'émission pour bénéficier des travaux gratuits, et même d'être toujours ensemble.

Le candidat se défend face aux attaques

Julien, le candidat attaqué, a tenu à s'expliquer après le déferlement de critiques dont il a été victime. Dans un entretien accordé au site de Jean-Marc Morandini, il a précisé qu'il était bien séparé de son ex-compagne, Allison : "Il n'y a aucun doute dessus. Tout le monde peut vous le dire. Je m'entends très bien avec elle. On vit sous le même toit. On a des chambres séparées, mais on fait chacun sa vie." 

Lire aussi

Tout en précisant qu'ils avaient désormais baissé le prix de leur maison de 40.000 euros, le vendeur a expliqué pourquoi le prix de départ était si élevé : "On a voulu tirer un maximum de la vente de la maison. On a voulu essayer. Aujourd'hui, la maison n'est pas en exclusivité en vente sur Plaza Immobilier. Elle est en vente dans plusieurs agences immobilières autour de chez moi. Aujourd'hui, on a baissé le prix : il est à 350.000 euros net vendeur. On a eu plusieurs visites mais, à l'heure actuelle, on n'a pas eu d'offre", s'est expliqué Julien.

Le candidat ignore toujours pourquoi les internautes se sont tant acharnés sur leur cas : "Je ne comprends pas l'acharnement des gens par rapport à ça. On peut être séparé et bien s'entendre ! On est en de bons termes tous les deux pour notre fille.".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter