Affaire Neymar : RMC suspend Daniel Riolo et Jérôme Rothen

Médias
SANCTION - Quatre jours après les propos dégradants tenus par Daniel Riolo et Jérôme Rothen sur RMC à propos de Najila Trindade, la femme accusant Neymar de viol, la direction de RMC a suspendu d'antenne les deux hommes jusqu'à nouvel ordre.

Quatre jours après les faits, le groupe RMC a décidé de suspendre son éditorialiste Daniel Riolo et son consultant Jérôme Rothen, après les propos dégradants qu'ils ont prononcés à l'encontre de la victime présumée dans l'affaire de viol impliquant la star du PSG Neymar. "Nous condamnons fortement les propos tenus à l’antenne par Jérôme Rothen et Daniel Riolo. Ils sont inacceptables", a déclaré au Parisien Laurent Eichinger, directeur général de RMC Sport.


Selon le quotidien, Rothen et Riolo seront reçus par la direction du groupe en milieu de semaine "afin d’évoquer leur sort". Dans le même temps, les deux hommes ne participeront plus à l'émission "L'After Foot", avec effet immédiat. Daniel Riolo a également été écarté de la programmation des "Grandes gueules". "Ils ont compris qu’ils avaient fait une erreur. Ce n’est en aucun cas justifiable. Nous prenons ça très au sérieux", a ajouté Laurent Eichinger auprès du Parisien.

La SDJ de RMC condamne "fermement" les propos tenus

Pour rappel, jeudi soir, les deux consultants ont eu des propos déplacés concernant Najila Trindade, la femme accusant Neymar de viol le 15 mai dernier dans un hôtel parisien. "Mais la nana, tu l’as vue la nana ? (...) Je m’attendais à ce que ce soit un avion de chasse. C’est de la deuxième division", déclare ainsi Daniel Riolo, conforté dans son idée par Jérôme Rothen : "Il peut avoir tout ce qu’il veut, il a pris une Ligue 2." Le tout sous les yeux du présentateur Nicolas Vilas, qui tente à deux reprises de couper court à cette discussion en lançant un "Mais vous êtes tarés les mecs".


"Quand tu t’appelles Neymar, t’as un minimum de qualité. Normalement c’est Champions League. […]. La faire venir, prendre l’avion… tu vois ça débarquer et en plus à l’arrivée, tu te retrouves dans la merde", surenchérit alors Riolo avant que Jérôme Rothen ne conclue : "Ça joue les barrages, c’est un Lorient". "On va passer à autre chose", déclare finalement Nicolas Vilas. A ce sujet, la société des journalistes de RMC a condamné "fermement les propos sexistes et injurieux" et s'est désolidarisée de ces propos.

Des excuses présentées dimanche soir

Dimanche, la secrétaire d'État chargé(e) de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, est intervenue par téléphone sur RMC. "Ce qui m’a interpellée et choquée […] c’est que cela contribue à la culture du viol", a-t-elle expliqué tout en dénonçant "les propos qui se moquent des femmes qui accusent un homme de viol". Dans le même temps, les deux hommes ont présenté leurs excuses sur Twitter.


"Je tiens à présenter mes excuses suite aux propos tenus dans @AfterRMC jeudi dernier concernant l'affaire Neymar. Ce n'est pas acceptable, et je regrette de ne pas en avoir pris conscience sur le moment", a tweeté Jérôme Rothen, quand Daniel Riolo a écrit : "Suite à l’émission de jeudi... comme Jérôme, je m’excuse pour le passage sur l’affaire Neymar. Évidemment on n'imaginait pas choquer et évidemment il n’y avait aucun mauvais sous-entendu. C’était juste mauvais."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter