Kevin Hart va-t-il sauver les Oscars 2019 de la dégringolade ?

Médias
DirectLCI
MISSION IMPOSSIBLE - Le comédien Kevin Hart a été choisi pour présenter la 91e cérémonie des Oscars, qui se déroulera le 24 février prochain. Sa mission ? Redresser les audiences d’une soirée qui n’en finit plus de perdre des téléspectateurs.

A chaque cérémonie des César, c’est un peu la même chose. A l’issue de la soirée, les mauvaises langues ont coutume de dire que le spectacle n’était pas à la hauteur de celui des Oscars, qui se déroulent deux jours plus tard à Hollywood. Et pourtant : comme sa cousine française, la cérémonie de remise de prix du cinéma américain ne fait plus recette. 


Le 4 mars dernier, la 90e édition qui a couronné "La Forme de l’eau" de Guillermo Del Toro n’a été suivie que par 26.5 millions de téléspectateurs outre-Atlantique sur ABC, la pire audience de l’histoire de la cérémonie. Une véritable dégringolade puisqu’en 2014, ils étaient encore 43.74 millions à suivre le triomphe de "Twelve years a slave" de Steve McQueen. De quoi pousser les producteurs à revoir leur copie pour la prochaine édition.

Un choix symbolique

Le 24 février prochain, c’est l’acteur comique Kevin Hart qui présentera pour la première fois la cérémonie, succédant à l’animateur Jimmy Kimmel, aux commandes du programme ces deux dernières années. Star du récent remake à succès de "Jumanji", et de celui la version US d’"Intouchables", le comédien de 39 ans sera la quatrième personnalité afro-américaine à présenter les Oscars.

Avant lui, les clés de la soirée avaient été confiées à Richard Pryor en 1977 et 1983, Whoopy Goldberg en 1993, 1995 et 2001, puis Chris Rock en 2005 et 2016. Le choix n’est pas anodin, deux ans après la colère des activistes du mouvement #OscarsSoWhite, qui déploraient l’absence de comédiens noirs parmi les nommés.

Depuis, l’Académie des Oscars a lancé les grandes manœuvres pour renforcer la diversité au sein du collège des votants, à majorité blancs et masculins. Et pas forcément en phase avec les goûts du jeune public, de moins en moins concerné par la cérémonie. Ce qui explique pourquoi les organisateurs ont caressé l’idée de créer une catégorie "film populaire", sur le modèle du César du public, lancé en France cette année. Avant de se raviser face au tollé de la profession.


Reste que le salut des Oscars 2019 viendra peut-être de deux des plus grands succès de l’année. Plébiscité par la critique comme par les spectateurs, et bénéficiant à fond du label "diversité", "Black Panther" pourrait créer la surprise en récoltant une nomination à l’Oscar du meilleur film. Voire plus.

Et puis il y a le phénomène "A star is Born", favori des bookmakers dans toutes les catégories reines. En cas de nomination à l’Oscar de la meilleure chanson originale, ses vedettes Bradley Cooper et Lady Gaga ont déjà promis de chanter en duo le méga-tube "Shallow". Pic d’audience annoncé ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter