Que valent les 3 épisodes de la saison 5 de "Black Mirror" ?

Médias

SÉRIE – Black Mirror est de retour ce mercredi 5 juin sur Netflix pour une cinquième saison très attendue. Que valent les trois nouveaux épisodes de la série qui dénonce les dérives des nouvelles technologies ? On vous dit tous (sans vous spoiler).

L'attente aura été longue. Ce mercredi 5 juin, Netflix donne le coup d'envoi de la cinquième saison de la série culte "Black Mirror". Un an et demi après la diffusion de la saison 4 et six mois après l'épisode interactif "Bandersnatch", on trépignait d'impatience de découvrir ce que Charlie Brooker nous avait concocté. Composée de trois épisodes seulement ("Bandersnatch" a visiblement pris beaucoup de temps aux équipes de la série), cette saison de "Black Mirror" continue d'interroger de façon intelligente et effrayante notre rapport aux nouvelles technologies. Plus ancrée dans le présent que les précédentes, cette saison est réjouissante, bien qu'inégale. Si les deux premiers épisodes ("Striking Vipers"  et "Smithereens") nous ont convaincus, le troisième ("Rachel, Jack et Ashley Too"), avec Miley Cyrus, est plus déceptif. On vous raconte (sans vous spoiler, promis). 

"Striking Vipers" ou quand la réalité virtuelle prend le dessus

Premier épisode de la saison, "Striking Vipers" nous emmène aux côtés de deux copains de fac accros aux jeux vidéo qui se retrouvent, quelques années plus tard, face à un nouveau jeu plus réaliste que nature. De quoi faire glisser leur amitié sur une pente inattendue. Emmené par Anthony Mackie ("Captain America", "Avengers") et Yahya Abdul-Mateen II ("The Get Down", "Us"), cet épisode à la fois dérangeant et touchant interroge notre rapport à la réalité virtuelle. Peut-on vraiment tout se permettre quand ce n'est pas réel ? 

Lire aussi

"Smithereens" ou quand votre Smartphone vous bouffe la vie

Volet le plus réussi de la saison, "Smitherneens" suit la décente aux enfers d'un chauffeur de VTC (incarné par l'excellent  Andrew Scott) qui prend en otage un employé de Smithereens, un réseau social ultrapopulaire. Sa revendication ? Parler à Billy Bauer, le big boss aux allures de Mark Zuckerberg. Sinon il exécutera sa victime. Construit comme un thriller psychologique, ce deuxième épisode prend véritablement aux tripes. Après l'avoir découvert, vous ne regarderez plus votre Smartphone de la même manière.

"Rachel, Jack et Ashley Too" ou les dérives du star system

Rachel, une ado solitaire et complexée n'a qu'une passion dans la vie : la chanteuse pop Ashley O.  Alors quand elle découvre que cette dernière lance une nouvelle poupée interactive à son effigie, elle décide de se la procurer. Sans savoir qu'au même moment, son idole sombre dans la dépression. 

En vidéo

VIDÉO - La Bio Express : Miley Cyrus

Emmené par Miley Cyrus, "Rachel, Jack et Ashley Too" est la petite déception de cette saison. Si Miley Cyrus ne s'en sort pas top mal dans le rôle d'une star surexploitée et au bout du rouleau, l'épisode ne parvient pas à éviter les clichés. On a été habitués à mieux. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter