"Black Mirror" saison 5 : à quoi s’attendre après l’expérience interactive de "Bandersnatch" ?

Médias
DirectLCI
ZOOM - Alors que les fans de la série "Black Mirror" tentent encore de débloquer les fins multiples de l’épisode interactif "Bandersnatch", dévoilé après Noël, son créateur Charlie Brooker met la touche finale à la saison 5, attendue courant 2019 sur Netflix.

Il y a quelques jours, le jeune comédien britannique Will Poulter annonçait sa décision de quitter Twitter pour préserver sa santé mentale. Le personnage de créateur de jeux vidéo un brin schizo qu’il interprète dans "Bandersnatch", le dernier avatar de la série fantastique "Black Mirror", aurait-il déteint sur lui ? Possible… 


Depuis sa première saison sur Channel 4, en 2011, la création diabolique du journaliste et scénariste Charlie Brooker n’en finit plus de nous mettre en garde contre les dangers du monde virtuel et des gadgets technologiques qui nous polluent l’existence à travers une série d'histoires indépendantes qui partagent toutes le même humour noir.

Révolutionnaire ou artificiel ?

Après son transfert réussi sur Netflix, à l’été 2016, "Black Mirror" est devenue l’un des joyaux de la plateforme de streaming américaine, élargissant à la fois son audience et les moyens alloués à ses équipes créatives. Mis en ligne le 28 décembre dernier, l’inédit "Bandersnatch" a créé l’événement à plus d’un titre.


Si jusqu’ici l’épisode le plus long de la série était "Black Museum", l’épisode 6 de la saison 4, avec 69 minutes au compteur, la durée de ce nouvel opus est plus aléatoire. Et pour cause : conçue comme une expérience interactive, elle permet au spectateur de faire avancer l’intrigue comme il l’entend – du moins c’est ce qu’il pense – et de se perdre dans ses méandres pour découvrir les fins multiples imaginées par Charlie Brooker. 

En juillet 1984, Stefan Butler (Fionn Whitehead), le personnage principal, est un jeune programmeur de jeux vidéo amateur qui a décidé d’adapter "Bandersnatch", le roman d’aventure d’un écrivain tragiquement décédé. Elevé par son père après la mort de sa mère lorsqu’il était enfant, le jeune homme propose ses services à Tuckersoft, la société à succès qui publie les créations du fantasque Colin Ritman (Will Poulter).


Du choix des céréales que Stefan mange le matin à son amitié ambiguë avec Colin, en passant par la musique qu’ils écoutent – et d’autres réjouissances encore, les abonnés de Netflix sont mis à contribution d’une manière inédite. Révolutionnaire pour les uns, totalement artificielle pour les autres, voire les deux, l’expérience n’a failli jamais voir les jours.

Charlie Brooker et sa productrice Annabel Jones planchaient sur la saison 5 lorsque les équipes de Netflix leur ont proposé d’imaginer un épisode interactif, développant pour les adultes la technologie employée sur plusieurs de ses programmes pour enfants comme l’adaptation du jeu vidéo Minecraft. Leur réaction initiale a été de refuser poliment. Avant de se laisser par une aventure qui s'est écoulée sur près de deux ans.


"Nous savions que ça allait être difficile, exigeant et plus compliqué qu’un film normal", explique Charlie Brooker au Hollywood Reporter. "Au fur et à mesure que l’histoire avançait, elle est devenue plus longue et plus vaste qu’on l’avait imaginé au début. Le truc s’est mis à s’étendre,  comme un canot de sauvetage qui se mettrait à gonfler dans une petite pièce." La métaphore est jolie. Et donne une petite idée du casse-tête chinois dans lequel le créateur de "Black Mirror" s’est lancé.

De là à devenir lui-même victime des dérives qu’il décrit dans ses scénarios diaboliques ? Pour écrire celui de "Bandersnatch", Charlie Brooker a en effet eu recours à Twine, un logiciel d’ordinaire utilisé dans l’univers du jeu vidéo qui lui a permis de donner corps à un "arbre narratif" dont chaque branche représente les directions possibles de l’intrigue. Et tout ça en continuant de travailler sur la saison 5 !


Annoncés pour 2019, sans plus de précision, les nouveaux épisodes ont pris du retard, en grande partie à cause de "Bandersnatch", qui a mobilisé Charlie Brooker non-stop de l’écriture au montage en passant par le tournage sous la direction de David Slade, déjà réalisateur de l’épisode  4 de la saison 5, "Metalhead".

Miley Cyrus au générique ?

Si la chanteuse Miley Cyrus a récemment révélé apparaître dans l’un des prochains épisodes, l’information n’a pas été officiellement confirmée, ni par Netflix, ni par les créateurs de la série. En revanche une chose est sûre : aucun ne bénéficiera de la technologie interactive de "Bandersnatch". Mais nombreux indices laissent penser que Charlie Brooker y glissera des références plus ou moins appuyées aux saisons précédentes.


Par le passé, cet ancien rédacteur dans la presse informatique a plusieurs fois laissé entendre qu’il avait une idée pour donner une suite à "White Bear", l’épisode 2 de la saison 2, sans doute l’un des plus sombres. Sera-t-elle au menu de la saison 5 ? Mystère… En revanche il ne compterait pas prolonger l’histoire de "San Junipero", l’épisode 4 de la saison 4. Le seul à bénéficier d’un happy end. Dernière rumeur en date ? Le retour de Colin Ritman, dont le sort dans "Bandersnatch" "varie" d'une fin à l'autre. Encore faudrait-il que Will Poulter soit d'attaque...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter