Blague sur les femmes battues : Tex reçoit le soutien de Nagui

Blague sur les femmes battues : Tex reçoit le soutien de Nagui

DirectLCI
ON PEUT PLUS RIEN DIRE - Interviewé par "Le Figaro", l'animateur du service public est venu au soutien de l'humoriste, évincé après une blague pour le moins douteuse au sujet des femmes battues.

L'humoriste Jean-Christophe Le Texier, plus connu sous le nom de Tex, n'aura jamais eu autant de soutiens que depuis son éviction précipitée des Z'Amours, sur France 2, après qu'il a plaisanté au sujet des violences faites aux femmes. Après Anne Roumanoff, Jean-Yves Lafesse, Julien Lepers et l'éditorialiste de Charlie Hebdo Riss, qui s'étaient, entre autres, scandalisés de la décision de la chaîne publique, c'est au tour de Nagui de prendre position pour l'humoriste, devenu soudainement le héraut de la liberté d'expression.


Animateur sur France Inter et collègue de Tex sur France  2, le présentateur de "N'oubliez pas les paroles" et "Tout le monde veut prendre sa place" a pris fait et cause pour celui que d'aucuns nous présentent comme une victime du "politiquement correct". "C'est violent, c'est disproportionné", a-t-il jugé, profitant de son passage sur le Buzz TV du Figaro pour soliloquer sur les sujets dont il est permis de rire aujourd'hui. "Peut-on rire de tout ?" s'interroge, singeant Pierre Desproges, celui dont l'émission sur France Inter ne manque pourtant pas de chroniques acides.

En vidéo

LA CULTURE DU VIOL, C'EST QUOI ?

Tex, départ programmé

Tout en reconnaissant que la "la blague était mauvaise", il se demande tout de même si, pour faire de l'humour sur telle ou telle communauté, il faut en être issu : "Si je fais n'importe quelle vanne sur les Egyptiens ou les Arabes, on peut éventuellement se rappeler que je suis né en Egypte et que j'ai du sang arabe. Si je fais une blague sur les chrétiens, on peut éventuellement se rappeler que j'ai grandi chez les curés et que je suis catho. Ça veut dire qu'il faut donner son CV et les alibis ?"


En réalité, la blague de Tex sur les femmes battues semblent n'avoir été que le déclencheur dans son départ. Dans ses justifications, rappelées par L'Express, France 2 avait notamment insisté sur l'essoufflement du style d'humour du présentateur : "Ça faisait suite à pas mal de remarques qui avaient été faites par la société de production à Tex. On avait des remotnées assez fortes du public féminin qui ne se retrouvait plus dans ce type d'humour." 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter