Canular homophobe dans TPMP : le jeune homme piégé par Hanouna a été "viré de chez lui"

Canular homophobe dans TPMP : le jeune homme piégé par Hanouna a été "viré de chez lui"

DirectLCI
HOMOPHOBIE - Quelques jours après le canular homophobe de Cyril Hanouna dans l'émission "Touche pas à mon poste", le président du Refuge Nicolas Noguier a raconté sur Facebook "la détresse morale épouvantable" dans laquelle se trouve un des jeunes piégés par l'animateur.

EDIT du mercredi 24 mai : selon les informations de France Info, confirmées à LCI, le jeune homme piégé par Hanouna a été "viré de chez lui". Il est en ce moment "mis à l'abri par une personne bienveillante" selon l'association Le Refuge.


"Nous pensons aux jeunes (...) et voir l'un d'entre eux pleurer nous crèvera toujours le coeur", écrit Nicolas Noguier sur Facebook. Ce lundi, le président du Refuge, association qui fournit un logement à des jeunes victimes d'homophobie, est revenu sur le canular homophobe de Cyril Hanouna dans l'émission Touche pas à mon poste vendredi dernier. Sur le plateau, l'animateur s'était fait passer pour un bisexuel dans une petite annonce avant de répondre en direct aux hommes qui le contactaient, suscitant l'hilarité du public.


Dans son message Facebook, M. Noguier dit ne pas avoir de temps à perdre "à répondre aux mails des fans inconditionnels de Cyril Hanouna" et encore moins "aux insultes". Alors plutôt que de répondre à ses détracteurs, il raconte l'appel que son association a reçu dans la nuit de vendredi à samedi.

Nous avons été fort démunis devant ses pleurs et sa peur d'être reconnu par ses parents et son entourageNicolas Noguier, président du Refuge

"Notre écoutant a dû échanger une grande partie de la nuit - environ 1 heure 30 - avec l'un des jeunes piégé par M. Cyril Hanouna et qui était dans un état de détresse morale épouvantable, confie le président de l'association. Nous avons été fort démunis devant ses pleurs et sa peur d'être reconnu par ses parents et son entourage. Nous n'avons pas son numéro et nous ne savons pas ce qu'il est devenu".


Mardi soir, LCI avait pu joindre Romain, le bénévole du Refuge qui avait longuement discuté avec la victime du canular de Cyril Hanouna dans la nuit de jeudi à vendredi. Bouleversé, le jeune homme venait d'être menacé par des membres de sa famille qui avaient reconnu sa voix, dont son père qui avait menacé de le "virer de chez lui".

En vidéo

"T’as une belle truelle ?" : le CSA saisi après le canular homophobe de Cyril Hanouna en direct sur TPMP

Le Refuge s'était dite "consternée et particulièrement choquée" par la séquence, qui véhicule "une image dégradante des personnes homosexuelles en les réduisant à une caricature", via un communiqué de son avocat Charles Bernier. 


Contacté par LCI, Nicolas Noguier a réaffirmé sa "volonté forte" de déposer plainte. "On est en train de réfléchir avec notre avocat à un dépôt de plainte, a-t-il indiqué. On veut que son homophobie soit reconnue par la justice". Il a également regretté l'absence de réactions politiques.


Sur Twitter, l'ancienne Garde des Sceaux Christian Taubira a réagi à la polémique : "On peut certes rire de tout. Piétiner la dignité c'est autre chose.Tolérer une discrimination justifie toutes les autres #stophomophobie".

Plus de 32.500 plaintes auprès du CSA

Lundi dernier, des militants LGBT ont interpellé le CSA en taguant les trottoirs situés devant les locaux parisiens du Conseil supérieur de l'audiovisuel, selon une information de Libération confirmée par l'association Act-Up. Ils ont inscrit : "Hanouna, producteur d'homophobie, CSA complice !". 


Le CSA avait reçu plus de 32.500 signalements plaintes mercredi soir via son formulaire en ligne pour cette seule séquence, soit trois fois plus d'alertes qu'au cours de l'année 2016. Sur Twitter, l'ancienne Garde des Sceaux Christian Taubira a réagi à la polémique : "On peut certes rire de tout. Piétiner la dignité c'est autre chose. Tolérer une discrimination justifie toutes les autres #stophomophobie".

Plus d'articles

Sur le même sujet