"Construire un mur autour de la France" : un quotidien algérien publie en Une un canular du Gorafi sur Marine Le Pen

Médias

Toute L'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

FAKE NEWS - Le quotidien algérien El Hayat a repris très sérieusement une blague du site satirique Le Gorafi. Sa Une de ce mardi 14 février concernait une (fausse) proposition de Marine Le Pen : construire un mur autour de la France … et le faire financer par l’Algérie.

"Le Pen : 'Je vais construire un mur entre nous et l'Algérie, et cette dernière va le financer’", la Une du journal algérien El Hayat de ce mardi interpelle. L’information rappelle forcément la proposition de Donald Trump d’édifier un mur-frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, et dont il exige (en vain pour l'instant) le financement par les Mexicains. Une proposition qui avait fait l’effet d’une bombe, tant elle avait choqué l’opinion internationale. La candidate frontiste chercherait-elle à calquer son programme sur celui du président américain ?

La ficelle est si grosse qu’elle semble peu croyable. Et effectivement, cette information n’a rien de réaliste, elle est tout simplement tirée d’un article du Gorafi. Comme à son habitude, le site parodique en avait pourtant fait des tonnes, expliquant que Marine Le Pen souhaitait, pour financer ce projet, que "le président Bouteflika (réunisse) au plus vite la somme de 9,36 milliards d’euros, et (lui fasse) parvenir par virement ou mandat postal à l’adresse suivante." Les journalistes de El Hayat ont foncé tête baissée et repris cette (fausse) information, sans oublier cependant de citer leur (fausse) source.

En vidéo

Mur entre les Etats-Unis et le Mexique : Donald Trump passe à l’action

Cette méprise a rapidement été dévoilée par le site algérien du Huffington Post. Le Gorafi, de son côté, a sauté sur l’occasion pour faire une nouvelle blague.

Si les journalistes du journal algérien El Hayat ont clairement manqué d’humour et de professionnalisme, ils ne sont pas les premiers à s’être laissé duper par ce site humoristique. Christine Boutin avait déjà repris un canular de ce média. Évoquant le report de la loi Famille sur un plateau télévisé, la fondatrice du Parti chrétien-démocrate avait sans sourciller affirmé que le gouvernement préférait parler de de "stratégie provisoire d'avancement à potentialité différée" plutôt que de recul. "C'est tellement complexe que j'ai voulu prendre exactement le titre", avait-elle alors expliqué.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter