"Cursed" sur Netflix : comment Katherine Langford a ensorcelé Hollywood

"Cursed" sur Netflix : comment Katherine Langford a ensorcelé Hollywood
Médias

PORTRAIT - Révélée par la série "13 Reasons Why", l’actrice australienne de 24 ans retrouve la plateforme de streaming pour une série fantastico-épique qui réécrit la légende du roi Arthur. Un rôle taillé sur mesure pour celle qui est aussi badass qu’engagée.

Personne n’avait encore entendu parler d’elle il y a trois ans. La voici tête d’affiche d’une série estivale très attendue sur la plateforme qui l’a révélée au grand public. Katherine Langford revient dans "Cursed", adaptation du roman graphique de Tom Wheeler et Frank Miller qui réécrit la légende arthurienne avec en son centre une héroïne, et non un héros. 

Dix épisodes sombres et denses, qui désarçonnent d’abord pour mieux intriguer. L’actrice australienne incarne Nimue, future Dame du Lac aux pouvoirs mortifères qui a pour mission de ramener Excalibur à Merlin. Un rôle presque miroir de sa propre expérience faite de doutes, de succès et d’une force à toute épreuve. 

"Vous la jetez là dans la boue pendant trois jours, dans ce marécage infesté de moustiques et de sangsues  pour tuer les méchants et elle est toujours polie. C’est super de sentir qu’elle se marie merveilleusement bien au monde de Franck Miller. Elle se fond très bien dans cette collection de personnages en tant que femme puissante", explique Tom Wheeler à PopSugar en 2019 sur le tournage de la série qui débarque le 17 juillet sur Netflix. 

Si elle a suivi trois semaines d’entraînement intensif pour apprendre à monter à cheval et manier une épée, Katherine Langford n’a pas eu à chercher bien loin pour sonder la psyché de son héroïne. "Au début de la série, vous voyez une fille qui se sent tourmentée. Je m’identifie à ça. J’ai déménagé 39 fois l’an dernier et je vis en quelque sorte sur la route depuis trois ans", explique-t-elle au même site. 

Je n’ai commencé à vraiment m’intéresser à la comédie qu’à 18 ans. J’ai passé des auditions pour toutes les écoles d’arts dramatiques et on m’a dit que je manquais d’expérience de vie- Katherine Langford

Son histoire personnelle démarre un jour d’avril 1996 à Perth, en Australie, à plus de 15.000 km de Los Angeles où elle vit désormais. Au lycée, Katherine Langford excelle en natation et se découvre une passion pour la comédie sur le tard. "Je n’ai commencé à vraiment m’y intéresser qu’à 18 ans. J’ai passé des auditions pour toutes les écoles d’arts dramatiques et on m’a dit que je manquais d’expérience de vie", raconte-t-elle à Vogue Australie

Rejetée partout, la jeune femme tente alors à peu près tout. Elle enchaîne les petits cours de théâtre dans sa ville natale et jongle entre trois boulots à mi-temps. Aidée par un agent américain, elle passe des tests pour des séries aux Etats-Unis. Deux essais, deux échecs. Puis elle tente sa chance à Los Angeles pendant la saison des pilotes. L’expérience lui laisse un souvenir amer. "Je n’étais pas préparée pour ça. J’ai perdu tout mon argent. Je logeais chez cette femme qui laissait le gaz ouvert la nuit, on s’empoisonnait au monoxyde de carbone. C’était le bordel. J’ai été catatonique pendant deux jours", se souvient-elle pour W Magazine.

Puis est venu le projet salvateur. Une ultime vague d’auditions via Skype qui lui permet de décrocher le rôle d’Hannah Baker dans "13 Reasons Why", série coup de poing de Netflix sur le mal-être adolescent. Son personnage raconte sur des cassettes audio les treize raisons qui l’ont poussée à se suicider. Une thématique sensible dont a toujours été proche Katherine Langford, elle qui, à 16 ans, chantait sur YouTube en hommage aux jeunes de Perth qui se sont donné la mort. Elle obtient exceptionnellement son visa de travail en 36 heures et s’envole pour Hollywood. Son nom s’affiche dans le monde entier, sa popularité est immédiate.

Coupée au montage d'"Avengers : Endgame"

Mais au lieu de se cacher, Katherine Langford décide d’utiliser sa célébrité pour aider les jeunes spectateurs qui souffrent des mêmes maux que les personnages de la série. Elle passe son compte Instagram en public et glane plus de 10 millions de followers en un an. "Je voulais être là et avoir une présence numérique pour que les gens puissent se sentir connectés avec Hannah", souligne-t-elle auprès de Marie Claire Australia. Son interprétation lui vaut d'être nommée aux Golden Globes en 2018. De la cérémonie des Golden Globes, elle retiendra surtout la solidarité entre les femmes en pleine éclosion du mouvement Time’s Up.

En interview et à l’écran, Katherine Langford milite pour plus d’égalité. Après un premier rôle au cinéma dans la comédie dramatique indépendante "The Misguided", elle apparaît dans la romcom ado "Love, Simon" - première du genre à mettre en vedette un héros gay. Rian Johnson la choisit pour son whodunit "A couteaux tirés" avec Daniel Craig mais elle est coupée au montage d’"Avengers : Endgame". "Je suis juste heureuse d’avoir ce souvenir en tête. Jouer avec Robert Downey Jr pour sa dernière scène en tant qu’Iron Man, c’était incroyable", glisse-t-elle chez Jimmy Fallon

Si les frères Russo et Marvel ont eu l'idée de venir la chercher pour le film le plus lucratif de tous les temps, d'autres devraient faire confiance à la jeune Australienne de 24 ans. Les plus grands designers se battent pour l'habiller sur tapis rouge, L'Oréal fait d'elle son égérie. Sa page IMDb n'affiche pour l'instant aucun projet à venir. Sans doute le signe d'une pause bien méritée après trois années intensives qui ont changé la native de Perth en étoile montante de Hollywood.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent