VIDÉO - Mennel revient sur son éviction de "The Voice" et s'explique : "On m'a prêté de mauvaises intentions"

Médias
MEDIAS - Malgré son départ de "The Voice" la chanteuse Mennel a décidé de se lancer en solo. Jeudi 10 mai, elle était l'invitée de l'émission "Quotidien" sur TMC pour présenter son tout premier single "Je pars, mais je t’aime". Un titre en réponse aux attaques qu’elle a subies après la polémique liée à ses anciens posts controversés sur les réseaux sociaux.

La chanteuse Mennel est de retour. Malgré son éviction de "The Voice", la jeune femme s’accroche à la musique et a décidé de se lancer en solo. Elle était sur la scène de l'émission "Quotidien" sur TMC, jeudi 10 mai, pour présenter son tout premier titre "Je pars, mais je t’aime".

 

"J'ai voulu écrire ce single pour remercier toutes les personnes qui ont été bienveillantes, qui m'ont transmis toutes leurs ondes positives et leur amour", lance-t-elle tout de go. Un titre écrit en une heure, deux mois après son départ de l'émission de télécrochet : "D'un jour à l'autre, l'air est tendu mais mon silence n'a pu suffire. Je me retire, je n'en peux plus. Est-ce le bon choix ? L'histoire me le dira..." Un refrain pour mieux expliquer son choix de quitter l'émission.

Pour moi, la polémique était erronée parce que tout ce qu'on disait sur moi, c'était faux, c'était pas moi. C'était une fausse image, donc je ne me reconnaissais pasMennel

Rappel des faits : samedi 3 février, les téléspectateurs de TF1 découvrent le visage angélique de cette chanteuse de 22 ans, appelée à devenir l'un des personnages phare de la 7e saison de "The Voice". Mais dès le lendemain, une polémique naît sur Twitter, des internautes exhumant d'anciennes publications sur Facebook de la candidate remontant à juillet 2016, après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray et effacées depuis. La jeune femme y accusait le gouvernement d'être "les vrais terroristes" et mettait en doute l'attentat de Nice. D'autres captures d'écran, notamment relayées par l'extrême droite sur les réseaux sociaux, montrent en outre qu'elle partageait sur Facebook des publications de l'islamologue controversé Tariq Ramadan ou de Dieudonné.


Lundi 5 février, Mennel se défend et s'excuse sur son compte Facebook :  "Depuis quelques jours des messages que j'avais postés en 2016 sur mon Facebook privé sont ressortis. Ces messages étaient l'expression d'une peur que je partageais seulement, à cette époque, avec mes amis sur ce réseau. Je regrette profondément ces messages", écrit-elle à l'époque. Rien n'y fait, mercredi 8 février, Mennel annonce finalement quitter "The Voice".


Dans "Quotidien", la jeune chanteuse est revenue sur cette épisode douloureux. "Aller sur 'The Voice', c'était concrétiser mon rêve de petite fille de chanter, et le fait de devoir quitter l'aventure, c'était un coup de massue. Il m'a fallu du temps pour m'en remettre", explique-t-elle. "Pour moi, la polémique était erronée parce que tout ce qu'on disait sur moi, c'était faux, c'était pas moi. C'était une fausse image, donc je ne me reconnaissais pas", poursuit-elle. "Bien sûr, les posts étaient exacts mais l'interprétation qu'on en a fait, c'était un amalgame. En fait, on m'a prêté de mauvaises intentions".

En vidéo

Mennel : "on m’a prêté de mauvaises intentions"

"Je n'ai jamais eu d'intentions mauvaises sur quoi que ce soit", s'est défendu Mennel Dans "Quotidien". "Il fallait comprendre que je suis citoyenne française et que j'ai eu le coeur autant brisé que tout le monde. Les gens ne le savent pas mais ma maman est niçoise et toute ma famille vit à Nice. Sachez que je n'ai jamais été insensible. J'ai pleuré comme tout le monde".

En vidéo

Mennel revient sur ses tweets polémiques : "Je ne suis pas insensible"

En guise de conclusion, la jeune femme lance un conseil avisé à toutes les jeunes filles, celui de "bien réfléchir avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux et de faire attention à ce qu'on écrit". Aujourd'hui Mennel partage sa vie entre Besançon et Paris est prépare son premier album dont la sortie est prévue fin septembre.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Nice

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter