Darius Rochebin fait ses débuts sur LCI : "Je ne me sens pas du tout jeune premier"

Darius Rochebin fait ses débuts sur LCI : "Je ne me sens pas du tout jeune premier"
Médias

INTERVIEW - Présentateur star en Suisse, Darius Rochebin débarque ce lundi 24 août sur LCI pour présenter une grande émission d'actualité baptisée le "20.00 de Darius Rochebin".

On le surnomme le PPDA suisse. Présentateur vedette du journal télévisé de la RTS (la Radio Télévision Suisse) durant 25 ans, Darius Rochebin fait ses premiers pas lundi 24 août sur LCI pour présenter une nouvelle émission d'actualité baptisée "Le 20.00 de Darius Rochebin". Connu pour ses nombreuses interviews avec notamment Vladimir Poutine, Giuseppe Conte, Hassan Rohani ou Greta Thunberg, Darius Rochebin décryptera l'actualité et proposera également un grand entretien avec des personnalités venues de tous horizons. Pour la première, il reçoit Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance. 

LCI : Dans quel état d'esprit êtes-vous à quelques heures de votre grande première ? 

Darius Rochebin : Je suis serein car je suis entouré par toute une équipe de professionnels qui travaillent pour l'émission. Je bénéficie de toute la force de LCI et de TF1, qui est également là en appui. Cette nouvelle émission est en quelque sorte la continuité de ce que je faisais en Suisse avec le journal télévisé. Au fond, c'est la même chose avec un anglage différent. 

A 53 ans, vous sentez-vous comme un jeune premier en France ?

(Il rit) Comme je le disais à un confrère suisse, je m'épargnerais de dire "A nous deux Paris" à mon âge ! Non, je ne me sens pas du tout jeune premier même si, quand on débute, on est toujours un peu jeune. On dit qu'il faut trouver la grâce du débutant. Il faut savoir profiter de son expérience tout en se rafraîchissant la tête et se dire qu'on reprend tout de zéro. 

L'interview de fond, c'est votre marque de fabrique...

Oui, mais je suis loin d'être  le seul. Je trouve cela intéressant de mêler les aspects positifs et négatifs d'une personnalité pour la voir dans toute sa complexité. Ce soir je reçois Bruno Le Maire. On parlera des événements actuel et immédiats comme cette poussée de violence qui a frappé après le match entre le PSG et le Bayern. Mais on abordera aussi des éléments de portrait plus intemporels : qui est Bruno Le Maire ? Qu'est-ce qu'il représente ? Quel est son avenir potentiel ? 

Lire aussi

Etre un journaliste suisse en France, est-ce un avantage ? 

En général, le fait d'avoir un regard extérieur c'est toujours intéressant. On arrive avec un univers mental différent et un regard neuf mais aussi avec des lacunes qu'il faut combler. Je vais devoir potasser quelques sujets comme le parcours scolaire, par exemple. J'ai des enfants, mais après 20 ans, l'appellation des années change et c'est encore plus vrai entre deux pays. Il y a des acclimatations intellectuelles et culturelles qu'il faut réaliser.

Quelle est votre patte ?

Je dirais la curiosité. Quand on est vraiment curieux, on l'est à la fois pour les aspects positifs et négatifs de la personne. Même chez les pires dictateurs ou les présidents de régimes peu recommandables que j'ai pu interviewer, je trouvais cela intéressant de montrer les paradoxes, comme le fait qu'ils soient parfois très populaires auprès de leur peuple. 

Il y a toujours des personnalités qu'on rêve de rencontrer mais ce ne sont pas forcément les plus connues- Darius Rochebin

Y a-t-il des personnalités que vous rêvez d'interroger ? 

Il y a toujours des personnalités qu'on rêve de rencontrer mais ce ne sont pas forcément les plus connues. Evidemment, tout le monde rêve d'interviewer le président des Etats-Unis ou des personnalités aussi évidentes. Mais parfois, ce sont aussi des personnes que vous ratez, comme l'écrivain Primo Levi qui est mort  en 1987, l'année où j'ai commencé à faire du journalisme. C'est ça qui me donne le plus de nostalgie.

Qu'est-ce qui va vous manquer le plus de la Suisse ?

Pour l'instant c'est le marché aux primeurs. J'ai trouvé de bonnes figues à Paris, mais j'ai du faire plusieurs marchés. Si vous avez des conseils de bons maraîchers, je suis preneur !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent