Delphine Ernotte reconduite à la tête de France Télévisions

Delphine Ernotte reconduite à la tête de France Télévisions
Médias

NOMINATION - Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a nommé Delphine Ernotte à la présidence de France Télévisions mercredi 22 juillet. Son nouveau mandat démarrera dans un mois tout juste.

Elle conserve son poste. Delphine Ernotte a été reconduite à la tête de France Télévisions par le Conseil supérieur de l'audiovisuel à l'issue d'une assemblée plénière qui s'est tenue mercredi 22 juillet. Première femme à avoir été nommée à ce poste, elle est aussi la première présidente à enchaîner deux mandats. Son second démarrera le 22 août. 

L'ancienne patronne d'Orange France, 53 ans, est une spécialiste du numérique. Sous son mandat ont été lancés la chaîne d'informations Franceinfo, plusieurs plateformes (Okoo, Lumni, france.tv, Slash) et bientôt Salto, le service de vidéos par abonnement détenu par France Télévisions, TF1 et M6. 

"Le choix du Conseil s'est fondé, conformément aux termes de la loi, sur des critères de compétence et d'expérience et sur l'analyse des projets stratégiques éclairés par les auditions", indique le CSA, qui a auditionné huit candidats dont deux femmes lundi et mardi. Il dit avoir "fait le choix de la poursuite des transformations engagées pour assurer, dans le dialogue, la concertation et le respect des équilibres budgétaires, l'adaptation de France Télévisions à un environnement en mutation rapide". Le CSA a aussi été convaincu par "les engagements pris en matière éditoriale pour élever la place de la création, développer l'offre culturelle et éducative, renouer les liens avec la jeunesse et assurer une information de référence.

Pour ce nouveau mandat, le CSA avait reçu 12 candidatures. Huit avaient été jugées recevables : celle de Delphine Ernotte, de Christopher Baldelli, ancien patron de RTL qui a également dirigé France 2, de Serge Cimino et Michel Goldstein, tous deux journalistes à France Télévisions, de Pierre-Etienne Pommier, conseiller numérique de La République en marche à l'Assemblée (LREM), de Jean-Paul Philippot, patron du groupe audiovisuel belge RTBF, de Serge Schick, ex-directeur de la stratégie de Radio France et de Sandrine Roustan, qui travaille pour le deuxième plus gros groupe médiatique chinois Shanghai Media et est passée par M6 et France 4.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent