Mort de l'actrice Laure Killing, vue dans "Demain nous appartient" et "Nina"

Laure Killing a joué le rôle  Elisabeth Vallorta dans la série "Demain nous appartient" sur TF1.
Médias

DISPARITION - La comédienne Laure Killing, qui incarnait Elisabeth Vallorta dans la série "Demain nous appartient", a disparu à l'âge de 60 ans. Elle avait participé à de nombreuses fictions sur le petit écran.

La famille de "Demain nous appartient" est en deuil. La comédienne Laure Killing, alias Elisabeth Vallorta dans le feuilleton quotidien de TF1, est morte. C'est la société Telfrance, productrice de la série, qui a annoncé la nouvelle sur Twitter. "Nous avons appris avec tristesse la disparition de Laure Killing, comédienne aux talents multiples qui avait croisé notre route sur les plateaux de @DNA_TF1 (où elle incarnait Elisabeth Vallorta) et sur @SerieNina. Nous pensons fort à sa famille et à ses proches". L'agent de la comédienne a précisé à "TV Mag" qu'elle était décédée "des suites d’une longue maladie". 

"Bien triste nouvelle ! Elisabeth et le clan Vallorta ont marqué les débuts de Demain nous appartient ! Nous lui devons beaucoup", a réagi l'équipe de la série emmenée par Ingrid Chauvin sur le compte twitter officiel de l'émission. Laure Killing a prêté ses traits à Elisabeth Vallorta, la femme de Leonard (Patrick Rocca). Elle a tourné dans 43 épisodes, jusqu'au 16 mars 2018, date à laquelle son personnage a disparu de la série après avoir été assassiné.  

Lire aussi

Née en 1959, Laure Killing a fait quelques incursions au cinéma ("Nouvelle Vague", de Jean-Luc Godard, "Un héros ordinaire", de Michele Placido ou "Avant l'hiver", de Philippe Claudel) mais elle s'est surtout illustrée sur le petit écran. On l'a vue dans "Louis la Brocante", "Alice Nevers, le juge est une femme", "Dolmen", Chez Maupassant" ou encore "RIS police scientifique" et "Section de recherches". Elle avait également participé à la cinquième saison de "Nina", la série médicale de France 2, où elle jouait le rôle de France.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter