"Demain nous appartient" : la prochaine grande intrigue sera "fracassante" promettent les comédiens

"Demain nous appartient" : la prochaine grande intrigue sera "fracassante" promettent les comédiens
Médias

INTERVIEW – De passage à Paris, Anne Caillon, Alexandre Brasseur, Kamel Belghazi et Julie Debazac nous ont fait quelques confidences à propos de "Demain nous appartient", le feuilleton quotidien à succès de TF1.

Depuis 2017, les téléspectateurs de TF1 suivent leurs aventures. Et les nombreux rebondissements auquel ils font face. Dans "Demain nous appartient", une chose est sûre : les scénaristes ne ménagent pas leurs personnages. Nous avons profité du passage d'une partie du casting à Paris pour glaner quelques informations sur le feuilleton quotidien de la première chaîne. A commencer par Anne Caillon, alias Flore, dont le personnage n'a pas été épargné. "Ça va très mal en ce début d'année pour Flore. J'ai plus de mec et Bart mon fils m'a enfin avoué qu'il était responsable de la mort d'Arnaud. C'est super douloureux, Flore doit enregistrer la nouvelle et l'accueillir. Le pardon va être compliqué", admet-elle. 

 

Idem pour Kamel Belghazi et Julie Debazac, alias William et Aurore, qui ont intégré la série à l'été dernier. Leur famille va traverser une forte zone de turbulence depuis que Sofia (Emma Smet) a appris que son père biologique était en réalité Samuel (Axel Kiener), le meilleur ami de William. Leur couple va-t-il survivre ? "C'est toute la question. Ça fera partie de la nouvelle intrigue que vous allez découvrir à partir du mois de février", confie Kamel Belghazi. "C'est une intrigue fracassante. On va voir si leur couple résiste !", renchérit Julie Debazac. 

Lire aussi

Je suis allé voir mon producteur je lui ai fait part d'une idée qui a été validé. Reste à savoir si les scénaristes iront jusque-là- Alexandre Brasseur

Du côté de la famille Delcourt, on souffle un peu. "Alex est en jachère", s'amuse Alexandre Brasseur qui incarne Alex. "On a beaucoup travaillé chez nous jusqu'à la période des fêtes. On était dans des intrigues fortes avec notamment l'incendie du mas, l'arrivée d'un bébé. On a eu des mésaventures complexes et là on est un peu plus tranquilles pour revenir plus forts avec des intrigues puissantes", explique le comédien.

 

En parlant d'intrigues, y a -t-il des thématiques particulières qu'ils aimeraient bien voir traiter ? "J'ai un sujet que j'aimerai traiter mais je ne peux pas vous en parler pour des raisons de confidentialités, mais je suis allé voir mon producteur je lui ai fait part d'une idée qui a été validé. Reste à savoir si les scénaristes iront jusque-là, mais moi en tous cas je suis prêt", glisse Alexandre Brasseur. "En tous cas, il ne  faut pas aller les voir avec des sujets anecdotiques mais avec des thématiques sociétales qui peuvent se transformer en arche narrative", prévient-il.

Lire aussi

Anne Caillon a elle aussi sa petite idée. "Moi j'aimerais beaucoup connaître ma famille parce que je viens un peu de nulle part pour l'instant. Je ne connais pas mes parents, c'est quand même dingue ça !", s'amuse la comédienne. Quant à Julie Debazac, elle souhaiterait qu'on parle plus d'écologie et d'environnement. "Je trouve cela important vu l'urgence actuelle". 

 

Une chose est sûre : tous ont envie de continuer l'aventure DNA le plus longtemps possible. "Personne n'est à l'abri de mourir au prix de l'intrigue", rappelle Anne Caillon. Mais sincèrement, je n'ai pas envie d'arrêter la série ! L'idée de quitter 'Demain nous appartient' me terrifie, on s'entend tous bien et on s'aime. Je lance un appel aux scénaristes : ne me tuez pas !".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent