"Destination Eurovision" : et si Seemone représentait la France ?

Médias
DirectLCI
TALENT À SUIVRE - Pour sa première apparition à la télévision samedi 19 janvier, la jeune chanteuse de 21 ans a bluffé le jury de professionnels et le public avec sa voix au timbre si particulier. Alors que Bilal Hassani est annoncé comme le grand favori du concours qui doit désigner le représentant de la France à l'Eurovision, Seemone pourrait bien créer la surprise.

Elle n'a pas trouvé les mots. Étonnant pour celle qui venait de délivrer sur scène un "vrai message d'amour pour [son] papa, un message d'amour tout court". Seemone a créé la sensation, samedi 19 janvier, lors de sa première apparition à la télévision à l'occasion de la deuxième demi-finale de "Destination Eurovision". La jeune femme de 21 ans s'est hissée en tête du classement général, décrochant les célèbres "12 points" de chacun des cinq juges internationaux. Elle a également su séduire le public qui lui a accordé la deuxième place de ses votes, derrière Emmanuel Moire.


Une quasi-unanimité due à l'émotion provoquée par sa balade "Tous les deux", qui a même fait pleurer Christophe Willem. Avec ses faux airs d'Adèle et sa voix éraillée, Seemone a surpris son monde avec le premier titre qu'elle ait jamais écrit. De quoi bousculer un concours qu'on dit joué d'avance au profit de l'ultra-populaire Bilal Hassani ? Oui, car en plus d'un morceau très doux qui se distingue des autres encore lice, l'histoire de Seemone aussi n'est pas tout à fait comme les autres.

Sa rencontre avec la musique s'est faite "par hasard", racontait-elle l'an dernier au site La Parisienne Life. Elle débute par le théâtre puis prend peu à peu possession d'une voix spéciale dont elle n'a pas toujours été fière. "Au début de ma vie, c'est quelque chose qui m'a fait peur. Elle était plus grave que les autres donc on me traitait de garçon. Ce qui n'est pas une énorme insulte mais quand on a 8-9 ans, ce n'est pas forcément hyper facile à assumer", a-t-elle détaillé samedi soir.

Une de mes cordes vocales est coupées en deux mais pas entièrement. C'est pas très glamourSeemone dans une interview à "Télé Loisirs"

Dans une interview à Télé Loisirs, elle explique être "née avec une malformation vocale qui est héréditaire". "Une de mes cordes vocales est coupée en deux mais pas entièrement. C'est pas très glamour  (...). C'est plutôt une chance aujourd'hui, que j'ai réussi à travailler et à maîtriser", reconnaît-elle. Léa à l'état civil, elle a pris en pseudo le surnom qu'on lui a donné au lycée. Son père, Marc Simoncini (fondateur de Meetic), a fait part de sa fierté sur son compte Instagram après la qualification de sa fille. "7929 jours et tellement d'amour pour allumer une étoile. Je t'aime ma comète", a-t-il écrit.  Sur sa chaîne YouTube, Seemone a publié deux autres chansons originales l'an dernier. Un en anglais et un autre en français, à la fois suaves et entêtants. On craque pour le très pop anglaise "Nightbird" qui rappelle Alice Merton et KT Tunstall. Et qu'on aurait bien vu filer à l'Eurovision.

Mais on se souvient qu'il y a deux ans, le Portugais Salvador Sobral avait remporté le concours avec un morceau mélancolique dans sa langue natale. Avant de penser à Tel Aviv, où se déroulera le concours le 18 mai, il faudra à Seemone remporter la finale de "Destination Eurovision" samedi 26 janvier. "Quand vous me dites que je suis l'une des favorites, je suis très loin de ça. Je ne me mets pas dans cette position-là pour me protéger et éviter d'être déçue. Dans ma tête, je ne suis ni favorite ni perdante ni rien du tout, je suis une candidate et je vais tout donner", affirmait-elle dans 20 Minutes avant son éclatante demi-finale. Nul doute que le résultat de samedi la poussera davantage à briller.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter