"Destination Eurovision" : les internautes charmés par le "Roi" Bilal Hassani, un peu moins par Christophe Willem et André Manoukian

Médias

VU DE TWITTER - Ultra-favori de la première demi-finale de l'émission devant nommer le représentant de la France à l'Eurovision, le chanteur de 19 ans a surclassé ses concurrents samedi 12 janvier. De quoi ravir les twittos qui n'ont pas apprécié les commentaires de Christophe Willem, l'un des trois experts musicaux de la soirée.

La tornade Bilal Hassani a tout balayé sur son passage. Si Twitter avait déjà pris fait et cause pour le chanteur de 19 ans, il a été lui-même le premier surpris de son résultat, samedi 12 janvier, lors de la première demi-finale de "Destination Eurovision" diffusée sur France 2. Le jeune homme a ravi absolument tous les suffrages, que ce soit ceux des quatre juges internationaux et ceux du public, se hissant à la première place du classement devant Chimène Badi. Sa réaction ? Un timide "what?" de surprise suivi de chaudes larmes.

Dans sa combinaison aussi blanche que ses cheveux sont blonds, l'artiste repéré dans "The Voice Kids" a charmé le public avec "Mon Roi". Un hymne pop à l'acceptation de soi composé par le duo "Madame Monsieur", qui a représenté la France à l'Eurovision l'an dernier. Une réponse aussi aux haters, qui pullulent sur les réseaux sociaux à son encontre depuis plusieurs mois. Mais samedi, Twitter n'était qu'amour pour Bilal Hassani. 

Voir aussi

L'excitation de certains était palpable dès le début de l'émission. Bilal Hassani ne passant qu'en sixième position, il a fallu un peu de patience à ses admirateurs pour le voir débarquer sur scène. Le tout pour trois minutes d'un bonheur qu'ils ont partagé sur les réseaux sociaux. Des internautes se sont filmés lors de sa prestation, reprenant les paroles de la chanson ou regardant leur téléviseur avec angoisse et impatience.

Bilal ramasse les points comme il ramasse votre haine, j'a-dore- @quentinfqu

Puis comme lors de la finale de l'Eurovision, est venu le moment de distribuer les fameux points. Les internautes ne se sont évidemment pas privés de faire le décompte.

"On est en finale, on est finale !", scandaient d'autres internautes, donnant un petit air de Coupe de monde à la soirée musicale de France Télévisions.

La joie des twittos a été proportionnelle à leur colère face à certains propos tenus par deux des trois experts musicaux, chargés de commenter les prestations des neuf candidats.

Ils sont complètement à côté de la plaque les jurés- @RaajaSoaraj

André Manoukian s'est quelque peu emmêlé les pinceaux en voulant complimenter Bilal Hassani. "Il y a l'écriture inclusive, on commence à l'adopter. Lui, il invente  le chanteur inclusif. C'es-à-dire qu'il est porteur des deux sexes et c'est fabuleux", a-t-il déclaré avant d'ajouter que "dans l'Antiquité, les personnages hermaphrodites étaient des divinités. Et c'est ça que tu portes. Tu as travaillé avec deux érudits, Madame Monsieur. C'est ça aussi le message : je suis un roi parce que je suis porteur de la beauté des deux sexes, réconciliés à l'intérieur de moi-même". Si le chanteur a apprécié la remarque, les internautes beaucoup moins.

Les remarques de Christophe Willem, pas franchement convaincu par la prestation de Bilal Hassani, ont reçu le même accueil sur les réseaux sociaux. "Le truc qui est embêtant parfois, c'est que quand il y a un tel engouement, on a une telle attente du titre et de la performance qu'en vrai, j'attendais un peu plus", a-t-il lancé, regrettant que le morceau "repose beaucoup sur" lui et ne soit "pas si original que ça".

Prochain rendez-vous samedi 19 janvier pour l'autre demi-finale et samedi 26 janvier pour la finale de "Destination Eurovision". Nul doute que les fans de Bilal Hassani sauront se mobiliser pour qu'il soit désigné représentant de la France pour l'Eurovision, qui aura lieu en mai à Tel Aviv.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter