ZAPPING VIDÉO - Eric Zemmour et Hapsatou Sy, Muriel Robin et Charles Consigny... : Ces clashs qui ont marqué la télé en 2018

Médias

RETRO – Petites phrases assassines, remarques déplacées, crises de nerfs en direct… L'année 2018 a été riche en disputes. Retour en vidéo sur les clashs qui ont marqué l'année 2018.

Rien de mieux qu'un bon petit clash pour booster les audiences. Cette année encore, les personnalités s'en sont données à cœur joie en s'écharpant sur les différents plateaux des chaînes de télévision. A commencer par "On n'est pas  couché", présenté par Laurent Ruquier le samedi sur France 2. On se souvient notamment de l'échange musclé le 10 mars entre Eric Dupont-Moretti et Christine Angot qui venait d'évoquer les anciennes relations sentimentales de Virginie Calmels. "Que vous alliez ici exposer publiquement un passé sentimental dont peut-être Madame n’a pas envie de parler, c’est aller très loin", a lancé l'avocat. "Je ne suis pas journaliste, vous n’avez pas à m’interrompre ! (...) Et arrêtez de m’appeler Madame !", s'est énervée Christine Angot.

L'ambiance a été également très tendue entre Muriel Robin et Charles Consigny, toujours sur le plateau d'"On n'est pas couché", le 20 octobre. Outrée par l'attitude de Charles Consigny face à Marc-Olivier Fogiel sur le sujet de la sur la Gestation pour autrui (GPA). "Vous ne savez rien, vous ne savez qu’ouvrir des livres", s'est emportée Muriel Robin qui s'est acharnée sur le chroniqueur. Ce dernier a même menacé de quitter le plateau. 

Lire aussi

On n'est pas prêt d'oublier non plus le clash entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy dans "Les Terriens du dimanche" du 16 septembre. Le polémiste estimait que la mère d’Hapsatou Sy avait eu tort de lui donner ce prénom. "Elle aurait mieux fait de vous appeler Corinne, ça vous irait très bien", lui a-t-il balancé provoquant la colère de la chroniqueuse.  Et son départ définitif de l'émission. 

Autre moment fort cette saison : la passe d'armes entre Gilles Verdez et Pascal Soetens, alias Pascal le grand frère dans "Touche pas à mon poste" du 1er mars ; ou encore la colère de Mathieu Kassovitz sur le plateau de l'émission "RT France" présentée par Frédéric Taddéï le 12 décembre dernier. Le comédien et réalisateur s'en est violemment pris à Nicolas Framont, conseiller aux affaires sociales du groupe parlementaire La France Insoumise. 

Lire et commenter