Eurovision 2019 : Alessandro Mahmood, le candidat qui divise l’Italie

Médias
DirectLCI
POLÉMIQUE – C’est l’adversaire italien de Bilal Hassani au prochain Concours Eurovision de la chanson. Désigné ce week-end, Mahmood ne fait toutefois pas l’unanimité… jusqu’au sommet de l’Etat.

Rien n’est simple cette année pour les candidats à l’Eurovision. Alors que notre Bilal Hassani national est victime de cyber-harcèlement, c’est au tour de son homologue italien de découvrir la face obscure des réseaux sociaux. Alessandro Mahmood, alias Mahmood, 26 ans, a décroché samedi son billet pour Tel Aviv en remportant la 69e édition du festival de San Remo, une institution de la chanson dans son pays.


Dans sa chanson intitulée "Soldi" (l’argent en italien – ndlr), ce fils d’une Italienne et d’un Egyptien chante l’absence du père sur des rythmes électro avec un phrasé proche du rap, des sonorités orientales, le tout saupoudré de quelques mots en arabe.

De quoi s’attirer quelques commentaires déplacés de la part des internautes transalpins, qui lui préféraient un autre beau gosse, Ultimo, avec  ballade "I Tuoi Particolari".sa

Il faut dire que le match s’est révélé serré entre les deux chanteurs. Si en France, le vote des téléspectateurs a fait pencher la balance en faveur de Bilal Hassani – le jury international lui préférait Seemone –, c’est l’inverse qui s’est produit en Italie. Ultimo avait en effet remporté 46% des suffrages du public, contre 14% pour Mahmood, qui a renversé la vapeur grâce au vote des jurés.

De quoi sérieusement agacer une partie des téléspectateurs dont faisait partie Matteo Salvini, le controversé ministre de l’Intérieur d’extrême droite, qui a tweeté : "Mahmood... Bof... La plus belle chanson italienne ?!? Moi j'aurais choisi Ultimo, et vous, vous en pensez quoi ?".

Pas de quoi impressionner l’heureux élu. "Je suis Italien, né et grandi à Milan, Italien à 100%", a réagi Mahmood face à la presse après sa victoire. Pour le soutenir, le jeune homme peut d’ores et déjà compter sur le soutien de la présentatrice Elisa Isoardi… l’ ex-compagne de Matteo Salvini. Pour elle, la victoire du jeune homme constitue "la démonstration que la rencontre de cultures différentes génère la beauté."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter