Eurovision : la série israélienne mêlant un candidat français à un attentat repoussée pour raisons de sécurité

Médias
POLÉMIQUE – La chaîne israélienne KAN a décidé de repousser la diffusion de la fiction controversée "Douze Points". Le diffuseur met en avant "les ramifications sécuritaires, politiques et légales" que pourrait avoir la programmation avant le concours de cette mini-série humoristique dans laquelle le candidat français, gay et d'origine maghrébine, se retrouve mêlé à un projet d'attentat.

C’est une fiction qui a fait polémique avant même sa diffusion. Le 31 janvier dernier, le quotidien israélien "Haaretz" dévoilait l’intrigue de Douze Points, une mini-série humoristique destinée à être diffusée sur la chaîne publique KAN en amont du prochain concours de l'Eurovision à Tel-Aviv. 


Photo à l’appui, on y apprenait qu'elle mettait en scène un candidat français, gay et d’origine maghrébine… comme Bilal Hassani, le vrai représentant tricolore. Mais aussi qu’il était impliqué dans un projet d’attentat durant le célèbre concours ! Une blague de mauvais goût ? Si la direction de France Télévisions avait démenti à l’époque la rumeur d’un boycott, le malaise était bien réel.

Dans une interview accordée à 20 Minutes, l’acteur français Adel Dejmai, qui interprète le candidat en question, tentait de  désamorcer la polémique en expliquant que son personnage n'est pas un terroriste mais qu'il "se retrouve malgré lui dans une histoire d’attentat commandité par Daesh."

"Mon personnage retrouve un ami d’enfance (...) qui le recontacte en lui disant qu’il doit aller aider un pote emprisonné à Tel-Aviv et qu’il a besoin d’une couverture pour entrer sur le territoire israélien", précisait le comédien. "On ne laisse aucun choix à mon personnage, il est menacé et doit céder à un chantage. On ne lui dit à aucun moment qu’il s’agit de perpétrer un attentat."


Comme les scénaristes de cette fiction en trois épisodes, Adel Djemai rappelait par ailleurs qu’elle avait été écrite et tournée avant que Bilal Hassani soit désigné pour représenter la France à l’Eurovision en mai prochain. Suffisant pour calmer la polémique naissante ?  Pas tout à fait…

Ce lundi, KAN a annoncé sa décision de repousser la diffusion de "Douze Points". Dans un communiqué, la chaîne révèle avoir reçu une lettre de l'UER (Union européenne de radio-télévision) les prévenant que la diffusion de la série en Israël pourrait avoir des "ramifications sécuritaires, politiques et légales considérables", en plus de constituer une violation des accords entre les deux organisations. 


La direction de Kan indique donc avoir "décidé d'autoriser la diffusion uniquement après l'Eurovision", préférant ne pas "mettre en danger le fait que le concours se déroule en Israël". Le mois dernier, la chaîne avait expliqué avoir entamé des discussions avec l’UER, une porte-parole assurant que "les Français comprennent la comédie".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter