Eurovision 2019 : qui sont Lizzy Howel et Lin Ching Lan, les deux danseuses hors normes de Bilal Hassani

Médias

TRIO GAGNANT ? - L'Américaine Lizzy Howell et la Taïwanaise Lin Ching Lan seront aux côtés de Bilal Hassani pour sa prestation au concours Eurovision de la chanson, ce samedi soir. L'une est en surpoids, l'autre est sourde de naissance. Deux danseuses dont la présence sur scène est, à elle seule, un manifeste pour la tolérance et contre les idées reçues.

La chanson de Bilal Hassani est une ode à la tolérance. La présence de ses deux danseuses sur scène ce samedi soir à Tel Aviv, le sera tout autant. Le chanteur sera accompagné de Lizzy Howell, 18 ans et Lin Ching Lan, 32 ans. Deux femmes hors-pair qui ont fait de leur vie un combat contre les normes imposées et les discriminations. La première, atteinte d’hypertension intracrânienne et d’obésité, s'est fait remarquer par une vidéo virale où l'on la voit danser en ballerine. La seconde est une artiste taïwanaise sourde de naissance. "J’espère que les gens chez eux seront touchés aussi. Notre mission, c’est de livrer le message de Roi. Et c’est ce qu’on fait.", explique Bilal Hassani au Parisien

Voir aussi

Lizzy Howell

Danseuse classique depuis qu'elle a cinq ans, Lizzy Howell, 18 ans, souffre d'anxiété, d’hypertension intra-crânienne et d’obésité. Fin 2016, le grand public la découvre quand elle poste sur Instagram, une vidéo où elle enchaîne une série de fouettés (des tours sur soi-même en appui sur une jambe). Peu après, cette Américaine va expliquer son combat dans un long post Instagram. 

"Être une danseuse ronde n’a pas été facile. Mes professeurs de danse m’ont répété à plusieurs reprises que je n’arriverais à rien dans l’univers de la danse si je ne perdais pas du poids. Avec le temps, j’ai appris à ne pas tenir compte de l’opinion des gens. Si les gens veulent vous rabaisser, laissez-les faire… et montrez-leur ce dont vous êtes capable ! (...) La danse a été un moyen, pour moi, de calmer mon anxiété et de me rendre heureuse. Cette année [2017], je signe ma 8ème représentation de Casse-Noisette, mon 11ème récital de danse et ma 4ème convention NYCDA. Je n’ai pas abandonné et vous ne devriez pas non plus !"

On lui a toujours dit petite qu’elle n’y arriverait pas parce qu’il fallait être fine comme un petit bâton.- Bilal Hassani

Touché par ce combat, Bilal Hassani, a choisi de "briller" avec elle sur scène. "Lizzie n’a pas le physique accepté par la société pour faire de la danse classique. On lui a toujours dit petite qu’elle n’y arriverait pas parce qu’il fallait être fine comme un petit bâton. Et elle n’a jamais écouté, a toujours continué… Je me suis reconnu en cela. Comme elle, on m’a toujours dit de vivre caché. Alors, on a décidé de briller."

Lin Ching Lan

A ses côtés, Lin Ching Lan, 32 ans. Née avec un sévère problème d’audition, cette Taïwanaise a elle aussi dû se battre pour pouvoir danser. "C’est la première fois que je participe à un tel événement international. J’ai commencé à danser à 20 ans et les gens pensaient que je ne le pourrais pas parce que je suis sourde", raconte-t-elle dans un documentaire. 

Pour y arriver, elle se concentre sur les vibrations du son. C'est au cours de son adolescence qu'elle a appris à sentir ce rythme, lors d'un concours de danse. Mais là encore, ces professeurs lui déconseillent de continuer, car elle ne parvenait pas à rester dans le tempo. Des conseils qu'elle ne va pas suivre. Depuis, elle a appris "a écouter avec ses pieds", raconte sa mère.

Pour beaucoup, danser et être sourde était contradictoire.- Bilal Hassani

"Toute sa vie, elle aussi, des personnes ont essayé de l’arrêter, car pour beaucoup, danser et être sourde était contradictoire. Elle l’a fait quand même et… est merveilleuse", souligne Bilal Hassani au Parisien.  

Avec sa chanson Roi, Bilal Hassani pourrait se placer dans les pas de France Gall et de Marie Myriam, la dernière gagnante française en 1977. L'an passé, l'Eurovision avait été remportée par l'Israélienne Netta Barzilaï avec une chanson en forme d'appel à l'émancipation des femmes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter