Eurovision : Madonna a effacé les fausses notes de sa prestation ratée sur YouTube

Médias
OUP'S – Madonna a mis en ligne la vidéo de la prestation qu'elle a donnée à l'Eurovision. Et, comme par magie, toutes les fausses notes se sont mystérieusement envolées…

Sa prestation ratée continue de faire jaser. Samedi soir, Madonna était invitée à se produire sur la scène du 64e concours Eurovision de la chanson. Alors qu'on s'attendait à un show grandiose, la chanteuse de 60 ans a livré une performance ratée et bourrée de fausses notes. Après avoir massacré son tube "Like a Prayer", Madonna a abusé de l'auto-tune (un logiciel qui corrige la voix et permet de chanter juste) sur "Future", son nouveau titre qu'elle a interprété en duo avec le rappeur Quavo. 


Rapidement devenue la risée sur le Web, Madonna a tout de même posté la vidéo sur sa chaîne YouTube, mais en prenant soin de gommer toutes les imperfections. Pas de bol pour elle, aujourd'hui avec les réseaux sociaux, rien ne passe plus inaperçu. Surtout quand on chante devant des millions de téléspectateurs (l'an dernier ils étaient 204 millions devant leur poste). Pas besoin d'être un spécialiste de la question : quand on compare les deux prestations, ça saute aux oreilles. Disparues les fausses notes et les hésitations, Madonna chante juste. 

Avant :

Après :

"Alors que même en direct l’auto-tune n’a pas suffi, La Madonne vous propose sa version embellie (enfin complètement modifiée et audible) de sa prestation à l’Eurovision. On n’arrête pas le progrès",  s'amuse une Internaute sur Twitter. "Madonna a autotuné sa prestation horrible avant de la publier sur sa chaîne YouTube. C’est bien dommage que 200 millions de personnes l’aient vue en direct à la télé", estime un autre twittos. 


Et comme Madonna n'est pas à une polémique près, elle s'est retrouvée dans le collimateur des organisateurs de l'Eurovision 

car deux de ses danseurs arboraient dans le dos des drapeaux israélien et palestinien. L'Union européenne de Radio-télévision (UER), qui gère le concours, a expliqué que cette référence politique ne figurait pas lors des répétitions. L'Eurovision "est un événement apolitique et Madonna en avait été informée". "C'était une erreur, on ne peut pas mélanger la politique à un événement culturel, avec tout le respect que je dois à Madonna", a affirmé de son côté la ministre israélienne de la Culture Miri Regev au lendemain de la prestation. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter