Fan de Cyril Hanouna, Mireille Mathieu est "fâchée à vie" avec Yann Barthès et Laurent Ruquier

Médias

RANCUNIÈRE - Dans les colonnes du "Parisien", Mireille Mathieu dit tout le bien qu’elle pense de Cyril Hanouna, qui lui consacrera un TPMP sur mesure le 19 novembre. En revanche, elle ne retournera plus jamais sur les plateaux de Yann Barthès et Laurent Ruquier. Explications.

Un TPMP spécial Mirelle Mathieu ? C’est pour le 19 novembre prochain en direct sur C8. Dans une interview accordée au Parisien, la chanteuse révèle qu’elle a elle-même sollicité l’animateur pour une émission où on la retrouvera "debout à côté de lui, pas assise avec les chroniqueurs." Pour préparer ce rendez-vous, l’interprète de "Mon credo" a fait une réunion de travail avec celui qu’elle décrit comme "un homme courtois, extrêmement gentil. On le fait passer pour un autre mais Cyril Hanouna c’est un vrai chef qui aime son équipe."

Mirelle Mathieu est en revanche beaucoup moins élogieuse à l’égard de deux de ses illustres confrères. "Je suis fâché à vie avec Yann Barthès. Pareil pour Laurent Ruquier", révèle-t-elle. En 2012, "Le Petit Journal" de Canal + et "On n’est pas couché" sur France 2 avaient épinglé la chanteuse suite à une interview à la télévision russe dans laquelle elle semblait réprouver l’action des Pussy Riot, les activistes condamnées pour avoir interprété un chant "anti-Poutine"  dans une église.

Voir aussi

Après avoir nié toute censure, la chaîne russe qui avait diffusé l’entretien reconnaîtra avoir coupé un passage au cours duquel Mirelle Mathieu demandait l’indulgence pour les Pussy Riot. Afin de laver son honneur, la chanteuse intentera alors deux procès en diffamation à l’encontre de France Télévisions, diffuseur de "On n'est pas couché", et du "Petit Journal". Elle fera condamner la chaîne du service public pour diffamation. Mais elle sera déboutée de ses poursuites contre l’émission de Canal +.

Lire aussi

Plusieurs années après, Mireille Mathieu n’a semble-t-il toujours pas digéré les moqueries. "Ils ont tous les deux franchi la ligne rouge en tenant des propos mensongers", dit-elle dans Le Parisien au sujet des deux animateurs. "C’est allé trop loin. Même s’ils me présentaient des excuses aujourd’hui, je n’en voudrais pas. Ils m’indiffèrent. Je les ignore, qu’ils m’ignorent. Chacun son chemin."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter