VIDÉO - "Il faut du courage pour témoigner" : comment le podcast Bliss Stories a décomplexé la maternité

VIDÉO - "Il faut du courage pour témoigner" : comment le podcast Bliss Stories a décomplexé la maternité

INTERVIEW – Lancé par Clémentine Galey il y a deux ans, le podcast Bliss Stories connaît un succès fulgurant. Décryptage d'une succès story.

C'est le podcast incontournable du moment. Lancé il y a deux ans par Clémentine Galey, Bliss Stories propose de parler de maternité sans filtre ni tabou. Avec huit millions d'écoutes, il est devenu aujourd'hui un véritable phénomène. Forte de ses 64 millions d'abonnés sur Instagram, Clémentine Galey a publié un livre (Bliss Stories : le livre décomplexé sur la grossesse et l'accouchement, éditions Hachette) et même lancé une chaîne YouTube. 

Pourtant, l'idée de départ était d'une simplicité déconcertante : demander à des femmes de parler de leur grossesse et de leur accouchement pour libérer la parole autour d'un sujet encore trop souvent tabou. "La maternité a toujours été un sujet de passion et de grande curiosité dont je ne me suis jamais lassée, même après la naissance de mes enfants", explique Clémentine Galey, ancienne directrice de casting dont la vie a basculé le jour où elle a découvert l'univers du podcast. "Comme il n'en existait pas en France sur la sujet de la maternité, j'ai décidé de me lancer".

Voir cette publication sur Instagram

ÉPISODE 102 ONLINE!!! ⚡🎧⚡⁠ J’ai commencé par ouvrir son livre “Allers-retours pour un bébé”, sans trop savoir ce que j’allais y trouver… une histoire de quadra qui a laissé filer les années? Un revival à la J.J Goldman qui raconterait cette fille qui a fait un bébé toute seule? Déjà, ça me tentait bien, mais j’étais loin d’imaginer dans quelle odyssée j’allais être embarquée. ⁠ ⁠ Ce livre c’est la vie d’Audrey depuis 2013 celle d’une femme qui cumule les histoires d’amour passionnelles avec des hommes déjà pères, et comprends vite qu’elle ne devra compter que sur elle même pour être certaine d’accéder un jour à sa maternité rêvée. Alors très vite elle saute le pas et s'achète quelques années de sérénité en faisant vitrifier ses ovocytes à Barcelone. Audrey raconte l’espèce de double vie que cette décision implique, la logistique militaire qui va avec, puis son coeur qui se brise, le sablier qui s’écoule, et petit à petit, la perspective de vouloir “faire famille” autrement. En solo. ⁠ ⁠ On le sait, quand le désir d’enfant est plus fort que tout, les femmes sont capables de digérer des ruptures, traverser des frontières, supporter des injections, encaisser la fatigue, et faire preuve d’une résilience infinie. Audrey a vécu tout ça, et bien plus encore, toujours avec son sourire immense, ses yeux d’amoureuse et son instinct maternel chevillé au corps. Dans cet épisode elle vous racontera son parcours de marathonienne, l’envers du décor de la PMA en Espagne, et les montagnes russes qui vont avec. Alors je vous laisse plonger dans cette histoire incroyable, au cours de laquelle vous découvrirez sans doute des chiffres édifiants et des techniques qui font réfléchir, mais qui prouve, comme la dit si bien la lumineuse Audrey, que tout le monde a droit à sa place au soleil.⁠ .⁠ .⁠ ▶️ Épisode un peu plus long mais blindé de frissons à écouter sur toutes les bonnes plateformes de podcasts 🔥⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ #podcast #podcastaddict #mamansolo #solumum #pma #reallife #truestory #warriormum #happyinthesun #vivageorgia #justkeeponsmiling #longlivethebliss

Une publication partagée par Clémentine Galey (@bliss.stories) le

Avortement, PMA, deuil périnatal... Aucun tabou

Et elle a visé juste puisque dès le lancement de son podcast, elle reçoit des dizaines, puis des centaines de témoignages de femmes lui racontant leur parcours. "Parfois même pas dans le but d'être interviewées : c'était juste un endroit où elles posaient leur histoire", se souvient Clémentine, qui n'aurait jamais pu imaginer un tel succès. "C'est vrai que je suis un peu dépassée par tout ce qui m'arrive, mais j'en suis évidemment ravie", sourit la quadra. 

Il faut dire qu'elle n'évite aucun sujet, même les plus complexes. PMA, avortement, gestation pour autrui, homoparentalité, deuil périnatal, baby blues, allaitement, déni de grossesse... Dans Bliss, on parle vraiment de tout sans tabou, et surtout sans aucun jugement. Ici, le maître mot, c'est la bienveillance. Oscillant entre anonymes et personnalités, Clémentine Galey a le flair pour dénicher l'histoire qui va nous bouleverser. Lio, Aurélie Saada, Alexandra Rosenfeld, Karole Rocher, Laurie Cholewa ou encore Soko n'ont pas hésité à lever le voile sur leur intimité. 

Les femmes qui viennent à mon micro sont motivées par le fait de transmettre- Clémentine Galey

Lire aussi

Mais au fait, comment choisit-elle les témoignages ? "Soit je pars d'une femme qui m'a livré son histoire, soit d'une thématique que je n'ai pas encore traitée, et je vais alors aller chercher la narratrice idéale. Parce qu'il ne suffit pas d'avoir une bonne histoire, il faut aussi avoir la bonne personne pour la raconter", poursuit Clementine Galey, qui salue la force de toutes ces femmes. "Il faut du courage pour témoigner. Mais les femmes qui viennent à mon micro sont motivées par le fait de transmettre. Et même si parfois, c'est très difficile pour elles, savoir que leur histoire va aider des femmes qui traversent les mêmes épreuves, ça leur donne de la force"

Désormais, elle ne peut participer à un dîner sans qu'on lui raconte son accouchement. "Je suis devenue l'oreille vers laquelle on se tend ou l'épaule vers laquelle on se pose. Mais ça me va de recueillir des émotions", admet la podcasteuse, qui ne se lasse pas de parler bébé toute la journée. "Je sais, ça peut paraître bizarre, mais je n'en ai pas marre ! C'est un sujet qui ne me lassera jamais. Tant que Bliss diffusera de l'information et aidera les femmes, je continuerai". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter